February 9, 2018 / 3:20 PM / 6 months ago

LEAD 1-L'Oréal se tient prêt au cas où Nestlé voudrait lui vendre sa part

* “La balle est dans le camp de Nestlé”, rappelle le PDG

* La division grand public veut accélérer le pas en 2018

* Le titre en tête du CAC 40 (Actualisé avec détails)

par Pascale Denis et Blandine Henault

PARIS, 9 février (Reuters) - L’Oréal s’est dit vendredi prêt à racheter la participation de Nestlé dans son capital si le groupe suisse souhaitait la céder, et assuré que sa division grand public, à la peine en 2017, accélérerait le pas en 2018.

Le PDG de l’Oréal Jean-Paul Agon a réaffirmé que le groupe avait les moyens de racheter les 23,2% de Nestlé mais que la balle était dans le camp du géant suisse de l’agroalimentaire.

“Nous avons 1,8 milliard d’euros de cash et notre part dans Sanofi (de 9,15%, NDLR). Il y a également des grandes banques qui nous ont dit qu’elles seraient ravies de nous prêter de l’argent”, a-t-il dit lors d’une conférence consacrée aux résultats annuels du groupe.

La part de Nestlé dans L’Oréal est valorisée à 22,5 milliards d’euros, celle de L’Oréal dans Sanofi à 7,5 milliards.

“Si Nestlé veut vendre sa part, un jour, nous serions prêts à la racheter. Mais la décision est dans son camp”, a ajouté le dirigeant.

Le suisse, qui a déjà cédé une participation de 8% dans L’Oréal en 2014, est sous la pression du fonds activiste américain Third Point, qui réclame notamment qu’il se sépare d’actifs non stratégiques comme sa part dans le groupe français.

Interrogés, Nestlé comme Sanofi se sont refusés à tout commentaire.

En septembre 2017, l’administrateur délégué de Nestlé Mark Schneider avait déclaré que le décès de Liliane Bettencourt n’avait en rien changé la position du groupe. Il avait alors évoqué “un partenariat très étroit et de longue date” et un “investissement fabuleux” pour Nestlé.

“Nous ne voyons pas (...) de revirement imminent de Nestlé, qui a réitéré son engagement en septembre”, estiment les analystes de Barclays.

EFFET RELUTIF

Les analystes rappellent qu’un éventuel rachat de la part de Nestlé par L’Oréal serait relutif, l’opération qui serait suivie d’une annulation de titres ferait mécaniquement progresser le bénéfice net par action du groupe français.

Ceux d’Investec estiment la progression à environ 10%.

En Bourse, le titre L’Oréal est en tête des hausses du CAC 40, gagnant 1,66% à 174,65 euros à 16h dans un marché en baisse de 0,54%, tandis que Sanofi perd 1,58%.

De son côté, Nestlé gagne 0,87% à Zurich.

Le pacte d’actionnaires liant Nestlé à la famille Bettencourt-Meyers, premier actionnaire de L’Oréal avec 33% du capital, arrivera à échéance le 21 mars 2018, six mois après le décès de Liliane Bettencourt, fille du fondateur du groupe français.

Ce pacte leur interdit d’accroître leur parts respectives dans le géant mondial des cosmétiques.

Le suisse est en revanche libre de céder sa participation à qui bon lui semble depuis 2014, date de la fin des accords de préemption passés entre les parties.

Les héritiers de Liliane Bettencourt ont pour leur part déjà exprimé à plusieurs reprises leur attachement et leur engagement envers L’Oréal.

Le groupe a publié jeudi soir des résultats annuels en hausse, tirés par les performances de sa division de produits de luxe, et jugés globalement solides.

Mais sa division de produits grand public, la première par le chiffre d’affaires (L’Oréal Paris, Garnier Maybelline) est restée à la peine, signant une croissance organique limitée à 2,2%, dans un marché en hausse de 3% à 4%.

“Cette performance est clairement décevante”, a reconnu vendredi Alexis Perakis-Valat, directeur général de la division.

Elle a surtout souffert en France, où le marché cosmétique reste difficile et où la concurrence entre distributeurs pèse sur les prix, et aux Etats-Unis, où elle a perdu des parts de marché dans les produits capillaires.

“Il faudra surperformer en 2018”, a ajouté le dirigeant, disant notamment miser sur les innovations et le digital.

Avec Sarah White, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below