February 9, 2018 / 11:14 AM / 8 months ago

GB/Indicateurs-Hausse du chômage pour la première fois en près de deux ans

LONDRES, 21 février (Reuters) - Principaux indicateurs macroéconomiques britanniques publiés depuis le début du mois:

* HAUSSE DU TAUX DE CHOMÂGE, STABILITÉ DES SALAIRES

21 février - Le taux de chômage a augmenté de manière inattendue pour la première fois en près de deux ans au dernier trimestre 2017, tandis que la croissance des salaires est restée stable, selon les chiffres publiés mercredi par l’institut national de la statistique (ONS), qui relève toutefois que cette dernière s’est accélérée sur le dernier mois 2017.

Les ménages britannique ont perdu du pouvoir d’achat en raison de la hausse de l’inflation due à la baisse de la livre, qui a suivi le vote en faveur du Brexit le 23 juin 2016.

Le taux de chômage est passé de 4,3% à 4,4%, sa première hausse depuis les trois mois à fin février 2016.

Le nombre de personnes occupant un emploi a progressé de 88.000. Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient en moyenne à une hausse de 173.000.

Les salaires, primes incluses, ont augmenté au rythme annuel de 2,5% sur les trois mois à fin décembre, comme attendu. La hausse était de 2,4% sur les trois mois à fin novembre.

Sur le seul mois de décembre, les salaires ont progressé de 2,8%, contre 2,3% en novembre.

Hors primes, la hausse ressort à 2,5% en rythme annuel, contre un consensus de 2,4%

L’ONS a par ailleurs annoncé que la Grande-Bretagne avait enregistré un excédent budgétaire de 10 milliards de livres (11,31 milliards d’euros) en janvier, légèrement supérieur aux attentes, en raison d’une augmentation habituelle des recettes fiscales perçues en début d’année.

Tableau

* LES VENTES AU DÉTAIL EN HAUSSE DE 0,1% EN JANVIER

16 février - Les ventes au détail ont rebondi moins fortement que prévu en janvier en Grande-Bretagne, de 0,1% sur un mois, montrent les données publiées vendredi par l’institut national de la statistique (ONS).

Les économistes interrogés par Reuters attendaient une hausse de 0,5% après la chute de 1,4% observée en décembre.

Le rebond est aussi moins puissant lorsqu’on compare aux ventes au détail de janvier 2017, avec une croissance de 1,6%, certes la plus élevée depuis août mais au bas de la fourchette des prévisions des économistes.

Sur les trois mois à janvier, une perspective qui atténue la volatilité mensuelle, les ventes au détail n’ont progressé que de 0,1%, soit la plus faible croissance depuis avril 2017 sur une telle période. La hausse avait été de 0,5% sur les trois mois à décembre.

Le recul de 0,9% sur un an des ventes de produits alimentaires a particulièrement pesé sur la statistique de janvier, a souligné l’ONS.

Tableau

* L’INFLATION STABLE À +3%

13 février - L’inflation en Grande-Bretagne est restée proche d’un pic de près de six ans en janvier, signe des difficultés qui attendent probablement la Banque d’Angleterre (BoE) pour contrôler la hausse des prix et la ramener vers son objectif de 2% d’ici deux ans.

L’inflation britannique est restée stable à +3% le mois dernier par rapport à décembre, montrent les données publiées mardi par l’Office national de la statistique (ONS). Elle avait atteint en novembre son plus haut depuis mars 2012 à 3,1%.

Le chiffre du mois dernier est supérieur à la moyenne des prévisions des économistes interrogés par Reuters, qui tablaient sur 2,9%.

Tableau

* PRODUCTION INDUSTRIELLE -1,3% EN DÉCEMBRE

9 février - La production industrielle a diminué en décembre à un rythme sans précédent depuis 2012, en raison de la fermeture de l’oléoduc Forties en Mer du Nord, mais la croissance du secteur manufacturier confirme que l’économie britannique a connu une expansion marquée à la fin de l’an dernier.

La production industrielle a baissé de 1,3% d’un mois sur l’autre en décembre, le pourcentage le plus fort depuis septembre 2012, après une hausse de 0,3% en novembre, a annoncé l’Office national de la statistique vendredi.

Les économistes interrogés par Reuters projetaient une baisse limitée à 0,9%.

Elle a stagné en glissement annuel, alors qu’elle était prévue en hausse de 0,3%.

L’oléoduc Forties étant à nouveau opérationnel, cela devrait se ressentir dans la production industrielle de janvier.

La production manufacturière a elle augmenté de 0,3% comme prévu en janvier, un huitième mois de croissance consécutif qui consacre une série inédite depuis près de 30 ans. En glissement annuel, elle a progressé de 1,4% (consensus: +1,2%).

La production du secteur du BTP a bondi de 1,6% en décembre, alors qu’elle était attendue inchangée.

Par ailleurs, le déficit commercial s’est creusé à 13,576 milliards de livres en décembre, au lieu des 11,6 milliards anticipés par les économistes interrogés par Reuters.

Tableaux:

* Les indicateurs britanniques publiés en janvier (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below