February 7, 2018 / 6:06 AM / 8 months ago

LEAD 1-Accusé de harcèlement sexuel, le magnat des casinos Steve Wynn démissionne

(.)

HONG KONG, 7 février (Reuters) - Le milliardaire américain Steve Wynn, magnat des casinos à Las Vegas et Macao, a démissionné mardi de la direction de sa compagnie Wynn Resorts à la suite des révélations du Wall Street Journal sur son comportement de prédateur sexuel à l’égard de collaboratrices.

Son nom s’ajoute à la liste des hommes de pouvoir emportés depuis la chute du producteur hollywoodien Harvey Weinstein, début octobre, qui a libéré la parole des femmes, portée par le mouvement #MeToo.

“Ces dernières semaines, je me suis retrouvé au centre d’une avalanche de publicité négative. J’ai atteint la conclusion que je ne pouvais pas continuer d’être efficace dans mes fonctions actuelles”, écrit-il dans un communiqué.

Wynn, qui est âgé de 76 ans, avait déjà quitté fin janvier son poste de responsable des finances du comité national du Parti républicain (RNC).

Associé au développement des casinos à Las Vegas depuis les années 1960, le milliardaire a démenti les allégations “absurdes” publiées par le Wall Street Journal, se disant victime de manoeuvres ourdies par son ex-femme, Elaine, dans le cadre de leur procédure de divorce.

Celle-ci a rejeté ses accusations tandis que le Wall Street Journal a précisé qu’aucun des 150 individus contactés pour cette enquête n’était entré en contact de sa propre initiative avec la rédaction.

NE PAS SE RETROUVER SEULE AVEC LUI

L’article s’appuie sur des dizaines de témoignages accusant le fondateur du groupe présent à Las Vegas et Macao a créé un environnement de travail hostile aux femmes et de les avoir régulièrement soumises à ses avances sexuelles.

Wynn, poursuit le WSJ, a versé 7,5 millions de dollars en échange de son silence à une ancienne manucure de son casino de Las Vegas, le navire amiral de son groupe, qui l’accusait de l’avoir contrainte à des relations sexuelles dans son bureau en 2005. Il évoque aussi les stratégies mises en oeuvre par des employées du groupe pour ne pas se retrouver seules avec lui.

La Commission de contrôle de l’industrie du jeu du Nevada, où est situé Las Vegas, a ouvert une enquête.

Matt Maddox lui succède au poste de président directeur-général du groupe et Boone Wayson est nommé président non exécutif.

“C’est avec le coeur lourd que le conseil d’administration de Wynn Resorts a accepté aujourd’hui la démission de notre fondateur, PDG et ami Steve Wynn”, a commenté ce dernier dans un communiqué, rendant hommage à “un géant du secteur, un philanthrope, un chef aimé et un visionnaire”.

Depuis les révélations du Wall Street Journal, le 26 janvier, le cours des actions Wynn Resorts a chuté de près de 20%. La filiale Wynn Macao, dont la cotation à la Bourse de Hong Kong a été suspendue mercredi, a perdu pour sa part environ 17%.

Steve Wynn, dont la fortune est évaluée à 3,5 milliards de dollars par le magazine Forbes, avait participé dans les années 1960 à la création de certains des casinos les plus célèbres de Las Vegas, dont le Mirage et le Bellagio.

En 2000, il n’avait pu repousser l’OPA lancée par Kirk Kerkorian sur le Mirage et avait fondé deux ans plus tard avec son ex-femme le groupe Wynn Resorts.

“Wynn est un prédateur qui a abusé de sa position de pouvoir pour contraindre sexuellement son personnel féminin en toute impunité”, a commenté Nita Chaudhary, co-fondatrice du group féministe Ultra Violet. (Farah Master avec Subrat Patnaik à Bangalore, Peter Henderson à San Francisco et Steve Gorman à Los Angeles Henri-Pierre André pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below