February 6, 2018 / 1:10 PM / in 9 months

GRAPHES-La flambée de la volatilité affecte surtout les actions

* La Vix a quadruplé depuis fin janvier, le VDAX a plus que doublé

* Le Vix au plus haut depuis octobre 2011, le Vdax depuis novembre 2016

* Les spreads sur le “high-yield” se sont élargis de l’ordre de 10%

* La volatilité sur l’obligataire et les changes reste contenue

PARIS, 6 février (Reuters) - La flambée de volatilité sur les marchés actions ne s’est pour l’instant que très partiellement propagée aux marchés obligataires, du crédit et des changes.

L’indice Vix de la volatilité des actions américaines a plus que quadruplé depuis le 26 janvier et le Vdax, son équivalent pour les actions allemandes, a doublé sur la même période.

Dans le même temps, l’indice MOVE de volatilité des obligations s’est redressé, mais dans de moindres proportions, progressant de l’ordre de 10% sur la même période et de 33% par rapport à son point bas de début novembre.

“Le crédit obligataire s’avère insensible à la remontée de l’aversion pour le risque, au contraire des indices de CDS. Le spread de l’iTraxx Crossover s’élargit de près de 20 points de base en cinq séances pour revenir au-delà de 250 points de base”, notaient les stratégistes taux de Natixis Asset Management, dans leur note hebdomadaire publiée lundi.

Les spreads des indices synthétiques des CDS sur le high-yield européen et américain se sont en effet tendus mais là encore sans que le mouvement soit aussi marqué que sur les actions.

La remontée de l’indice JP Morgan de la volatilité des devises du G7 a, elle aussi, été d’une ampleur plus limitée, avec un bond de l’ordre de 25% par rapport à ses points bas du début d’année.

Tous les indices de volatilité évoluaient depuis près d’un an nettement en dessous de leur moyenne de long terme.

C’était particulièrement le cas du Vix, qui n’a jamais franchi sa moyenne de long terme de 19 en 2017 et a même touché un plus bas historique à 8,92 le 4 janvier dernier.

Mais l’obligataire, le crédit et les changes ne sont pas en reste.

“Le marché obligataire est de fait un marché administré”, note Eric Bourguignon, directeur général délégué de Swiss Life Asset Management, en référence aux achats massifs des grandes banques centrales sur leur marché des obligations souveraines mais aussi des émetteurs privés.

Parallèlement, sur le marché des changes, les mouvements des grandes devises sont encadrés par la “doctrine G7” qui veut que les pays membres du club s’abstiennent de toute dévaluation compétitive.

La brusque flambée de la volatilité sur les marchés d’actions peut aussi refléter le débouclement de stratégies de vente qui s’étaient révélées très payantes tout au long de 2017.

“L’environnement macroéconomique de l’année dernière était caractérisée par une croissance économique mondiale synchronisée et des politiques monétaires encore très accommodantes”, rappellent Valentijn van Nieuwenhuijzen et Patrick Moonen, respectivement responsable des investissements et responsable de la stratégie multigestion chez NN Investment Partners.

“Cet environnement avait créé un degré plus élevée de certitude sur les anticipations de rendement ex ante, mais cela est en train de changer”, poursuivent-ils.

Notant que les perspectives économiques restent bien orientées pour les prochains trimestres, ils maintiennent “une vision constructive sur les marchés” et estiment que “la correction en cours et la hausse de la volatilité seront sources d’opportunités à exploiter.”

Sources :

*Les tensions s’accumulent sur les taux américains. Stratégie obligataire hebdo. Natixis AM. 6 février 2018.

*Is volatility back? Global Strategy. NN Investment Partners. 31 janvier 2018.

Marc Joanny, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below