February 2, 2018 / 11:07 AM / 10 months ago

LEAD 2-Brexit-Accord avec l'UE sur la transition d'ici 7 semaines-May

(Actualisé, rencontre Davis-Barnier lundi à Londres)

LONDRES, 2 février (Reuters) - Un accord sera conclu sur la période de transition post-Brexit dans les sept semaines à venir, a déclaré vendredi la Première ministre britannique, Theresa May.

“D’ici sept semaines, nous aurons un accord avec l’Union européenne, à savoir le calendrier de la période de transition”, a-t-elle dit dans une interview à la BBC alors qu’elle achevait une visite en Chine.

“Le peuple britannique a voté pour que nous reprenions le contrôle de notre monnaie, de nos frontières et de nos lois, et c’est exactement ce que nous allons faire”, a-t-elle ajouté.

Le ministre britannique du Brexit, David Davis, a annoncé vendredi sur Twitter qu’il rencontrerait lundi à Londres le négociateur de l’UE, Michel Barnier. “Importante étape dans nos efforts pour construire un nouveau partenariat entre le Royaume-Uni et l’Union européenne”, écrit-il.

Le Brexit proprement dit doit intervenir le 29 mars 2019, au terme d’une période de négociation de deux ans.

Réunis fin janvier à Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’UE hors Grande-Bretagne sont convenus d’octroyer au Royaume-Uni une période de transition de 21 mois post-Brexit, soit jusqu’au 31 décembre 2020. ()

Au sein du Parti conservateur de Theresa May, des désaccords sont apparus sur certaines questions, comme les compétences de la Cour de justice de l’Union européenne et le statut, pendant la période de transition, des ressortissants de pays de l’UE vivant au Royaume-Uni.

Certaines banques et entreprises craignent que des divergences sur la période de transition ne viennent retarder, voire compromettre, un accord final que Londres et l’UE espèrent conclure d’ici octobre 2018.

Si les choses se passent bien, des discussions sur les futures relations commerciales entre le Royaume-Uni et l’Union pourraient débuter en avril prochain mais pour cela les responsables européens souhaiteraient que Theresa May précise ses demandes.

Une fois que Londres aura exposé son projet, il faudra à l’UE quelques semaines pour présenter ses propres propositions de négociations, afin que les dirigeants de l’UE parviennent à un accord lors du conseil européen de mars. Si ce n’est pas le cas, il y a un risque qu’il faille attendre le prochain conseil européen prévu fin juin.

“Nous espérons toujours avoir pour le sommet de mars les lignes directrices du futur accord sur le commerce”, a dit un responsable européen. “Mais Theresa May reste trop discrète. Si elle ne dit pas ce qu’elle veut, nous risquons de ne pas être en mesure de présenter à temps notre position.” (Andrew MacAskill, Costas Pitas, avec Alastair Macdonald à Bruxelles; Eric Faye et Guy Kerivel pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below