January 31, 2018 / 8:44 AM / 8 months ago

LEAD 2-Fujifilm prend le contrôle de Xerox et l'intègre à Fuji Xerox

* Fujifilm détiendra 50,1% de Fuji Xerox

* Des économies de $1,7 md d’ici 2022

* 10.000 postes supprimés chez Fuji Xerox (Actualisé avec citations et précisions)

par Naomi Tajitsu et Ritsuko Ando

TOKYO, 31 janvier (Reuters) - Fujifilm Holdings va prendre le contrôle de Xerox et l’intégrer à leur coentreprise Fuji Xerox, dans le cadre d’une opération de 6,1 milliards de dollars (4,9 milliards d’euros) destinée à réaliser des économies d’échelle.

L’action Xerox gagnait 5,6% à 34,50 dollars dans les échanges d’avant-Bourse à New York après l’annonce de cet accord.

Cette acquisition intervient alors que le spécialiste des photocopieurs et imprimantes américain se trouve dans l’obligation de trouverr des nouveaux relais de croissance dans une conjoncture peu porteuse.

De son côté, le groupe japonais cherche à rationaliser son pôle photocopieurs en se concentrant sur les solutions de gestion des documents.

Les synergies dans la recherche-développement et celles liées aux achats et à d’autres opérations devraient permettre à Fuji Xerox de réaliser des économies d’au moins 1,7 milliard de dollars (1,4 milliard d’euros) d’ici 2022, ont déclaré les deux sociétés.

Fuji Xerox rachètera la participation de 75% Fujifilm dans la coentreprise pour 6,1 milliards de dollars environ, utilisant le produit de l’opération au rachat de 50,1% d’actions nouvelles Xerox. Cet accord devrait être finalisé à l’été, ont-elles expliqué.

La nouvelle entité, qui sera une filiale de Fujifilm, conservera le nom de Fuji Xerox et disposera de deux sièges sociaux, l’un aux Etats-Unis, l’autre au Japon. Elle sera cotée à la Bourse de New York.

Le patron de Xerox, Jeff Jacobson, assurera la direction générale de Fuji Xerox, tandis que le DG de Fujifilm, Shigetaka Komori, en sera le président.

La coentreprise représente près de la moitié des ventes et du bénéfice d’exploitation de Fujifilm.

Fujifilm a annoncé mercredi une baisse de 29,4% du bénéfice d’exploitation au troisième trimestre pour le segment gestion de documents, qui incorpore Fuji Xerox et qui a sous-performé ses segments d’imagerie et d’information. Le bénéfice d’exploitation total du groupe japonais est toutefois ressorti en hausse de 3,4% sur cette période.

De son côté, Xerox a fait état d’une perte nette tirée des opérations poursuivies de 196 millions de dollars au quatrième trimestre, principalement due à une charge exceptionnelle de 400 millions de dollars.

“C’est une décision rapide, mais je pense qu’elle est créative”, a déclaré à la presse Shigetaka Komori. “La nouvelle structure va optimiser les forces de nos trois sociétés.”

Fujifilm avait annoncé un peu auparavant la suppression de 10.000 emplois dans cette coentreprise, expliquant qu’il devait refondre le segment photocopieurs dans un contexte difficile.

Il avait ajouté qu’il inscrirait une charge de restructuration de 49 milliards de yens (362,2 millions d’euros) sur l’exercice en cours et avait revu sa prévision de bénéfice d’exploitation annuel en baisse à 130 milliards de yens contre 185 milliards précédemment.

Le groupe japonais disait aussi que la restructuration permettrait des économies annuelles de 50 milliards de yens à partir de l’exercice clos au 31 mars 2020.

De leur côté, les milliardaires Carl Icahn et Darwin Deason, qui détiennent en commun plus de 15% de Xerox, avaient poussé la société à étudier diverses options stratégiques. (Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below