January 31, 2018 / 5:19 AM / a year ago

Grève de 24 heures dans l'industrie allemande

FRANCFORT, 31 janvier (Reuters) - Des millions de salariés allemands étaient appelé à observer ce mercredi une grève de 24 heures faute d’avoir obtenu les revalorisations salariales et aménagements du temps de travail qu’exigeaient leurs syndicats.

La puissante centrale IG Metall réclame que les salariés puissent à leur tour profiter de l’embellie économique alors que la croissance allemande n’a jamais été aussi élevée en six ans et que le taux de chômage tutoie outre-Rhin des plus bas historiques.

Le syndicat demande une hausse de salaire de 8% sur 27 mois pour 3,9 millions de salariés et que ces derniers puissent être temporairement autorisés à ne travailler que 28 heures par semaine au lieu de 35 afin de s’occuper de leurs enfants ou de leurs parents.

Cette grève est d’autant plus spectaculaire qu’inhabituelle: le dernier mouvement comparable remonte à 1984, année lors de laquelle IG Metall avait obtenu que le temps de travail soit ramené de 40 à 35 heures par semaine. (Maria Sheahan, Nicolas Delame pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below