January 26, 2018 / 7:56 AM / 8 months ago

Fujitsu discute de la cession de son pôle de téléphonie mobile

par Minami Funakoshi et Junko Fujita

26 janvier (Reuters) - Fujitsu a annoncé vendredi discuter de la cession de sa division de téléphonie mobile au fonds d’investissement japonais Polaris Capital Group, devenant ainsi le dernier groupe d’électronique japonais en date à vouloir se retirer du secteur.

En cas de cession, Sony, Sharp et Kyocera resteraient les trois derniers grands groupes d’électronique japonais encore présents sur le marché de la téléphonie mobile, actuellement dominé par Apple, Samsung Electronic et des marques chinoises bon marché.

L’accord prévoit que Polaris Capital prenne une participation majoritaire dans la filiale de téléphonie mobile de Fujitsu, évaluée entre 40 et 50 milliards de yens (297-367 millions d’euros), selon une source proche du dossier.

Un accord officiel est attendu d’ici la fin du mois, rapporte pour sa part le quotidien économique japonais Nikkei, tandis que le journal Yomiuri écrit que Polaris souhaite introduire en Bourse la filiale dans quelques années.

Aucune décision n’a été prise, a toutefois indiqué Fujitsu dans un communiqué, sans autres commentaires.

Autour de l’an 2000, le Japon comptait plus de 10 grands fabricants de téléphones mobiles, notamment NEC et Toshiba. Mais la plupart, trop dépendants de leur marché intérieur et incapables de s’implanter mondialement, se sont depuis retirés du secteur, laminés par la montée en puissance d’Apple et de Samsung. L’arrivée sur le marché des marques chinoises à bas prix n’a rien arrangé.

Fujitsu, dont le titre a fini en hausse de 1,21% à la Bourse de Tokyo, s’est déjà débarrassé d’actifs non stratégiques.

L’an dernier, le groupe chinois Lenovo a signé un accord en vue de racheter 51% de la filiale d’ordinateurs personnels de Fujitsu.

Selon le Nikkei, la préservation des emplois et des usines de la filiale sera probablement l’une des clauses importante de tout accord. Fujitsu, qui souhaite se concentrer sur les services informatiques, devrait également continuer d’exploiter sa marque Arrows, même si elle devient propriété de Polaris, indique la source.

Fujitsu, qui a scindé son pôle de téléphonie mobile en une société distincte en 2016, a suscité l’intérêt du fonds d’investissement CVC Capital Partners et de Lenovo, avait rapporté le Nikkei l’an dernier. (Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below