January 24, 2018 / 12:28 PM / 9 months ago

DAVOS-Mnuchin et Ross défendent l'America First avant l'arrivée de Trump

DAVOS, Suisse, 24 janvier (Reuters) - Plusieurs hauts responsables de l’administration de Donald Trump ont rejeté mercredi à Davos l’idée que la politique de l’”America First” défendue par le président américain soit nuisible à la mondialisation et au commerce mondial.

Lors d’une conférence de presse, le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin et son homologue au Commerce Wilbur Ross ont affiché un ton de défi à la veille de la venue du locataire de la Maison blanche au Forum économique mondial.

Donald Trump doit arriver jeudi dans la station de ski des Alpes suisses et prononcer le lendemain un discours.

Plusieurs autres dirigeants comme le Premier ministre indien Narendra Modi, son homologue canadien Justin Trudeau ou le président brésilien Michel Temer se sont inquiétés depuis le début du sommet, mardi, d’une montée du protectionnisme. La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron doivent s’exprimer ce mercredi devant le Forum.

Face aux critiques à peine voilées contre la politique de Donald Trump, Steven Mnuchin et Wilbur Ross ont justifié les mesures commerciales agressives prises par les Etats-Unis, notamment le relèvement drastique des tarifs douaniers sur les lave-linge et les panneaux solaires annoncé mardi par Donald Trump. Ils ont aussi prévenu qu’il fallait s’attendre à d’autres mesures du même type.

“C’est le programme de l’America First, et l’America First signifie certainement coopérer avec le reste du monde”, a dit Mnuchin. “Cela signifie simplement que le président Trump entend se préoccuper des travailleurs et des intérêts américains de la même façon qu’il s’attend à voir les dirigeants des autres pays se préoccuper des leurs.”

“De nombreux pays sont très bons pour discourir sur le libre-échange mais pratiquent en réalité un protectionnisme extrême”, a renchéri Wilbur Ross.

Interrogé sur un Partenariat transpacifique que onze pays ont renégocié depuis que les Etats-Unis se sont retirés de la version initiale du projet l’an dernier, Steven Mnuchin a affirmé que les Etats-Unis n’étaient pas “hors jeu”.

“Nous sommes fans des accords bilatéraux de libre-échange”, a-t-il cependant ajouté.

Donald Trump est le premier président des Etats-Unis à se rendre au Forum économique mondial depuis Bill clinton en 2000.

La délégation américaine n’a jamais été aussi importante à Davos. Elle compte notamment dix membres de l’administration et de hauts conseillers, comme le gendre de Donald Trump Jared Kushner. (Paritosh Bansal; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below