January 24, 2018 / 9:42 AM / a year ago

BOURSE-Suez chute après son avertissement et ses objectifs pour 2018

PARIS, 24 janvier (Reuters) - L’action Suez dévisse mercredi à la Bourse de Paris, signant de loin la plus forte baisse du Stoxx 600, à la suite de l’abaissement de sa prévision de résultat d’exploitation (Ebit) pour 2017.

A 10h40, le titre accuse une chute sans précédent de 15,77% à 11,855 euros, après avoir touché un plus bas de cinq ans à 11,38 euros. Il entraîne dans sa chute son grand rival Veolia Environnement qui cède 2,9%, la plus forte baisse du CAC 40, alors en repli de 0,25%.

Suez, numéro deux mondial de la gestion de l’eau et des déchets, a annoncé mardi soir que son Ebit 2017 devrait accuser une baisse organique d’environ 2%, à 1.280 millions d’euros, les comptes du quatrième trimestre étant affectés à hauteur de 45 millions par des “dépenses spécifiques”, liées entre autres à la crise politique en Espagne.

Il a précisé prévoir désormais un dividende de 0,65 euro au titre de 2017 alors qu’il visait jusqu’à présent un niveau supérieur ou égal à ce montant.

Pour 2018, le groupe dit s’attendre à une progression de 10% de son Ebit, à un free cash-flow d’un milliard d’euros environ et à un dividende supérieur ou égal à 0,65 euro par action.

Il table sur une croissance totale du chiffre d’affaires à changes constants de 9% environ cette année, reposant sur la contribution d’environ 2,8 milliards de dollars de la division Water Technologies & Solutions formée avec GE Water.

Bank of America-Merrill Lynch a abaissé sa recommandation sur la valeur de “neutre” à “sous-performance”.

“Nous pensons que Suez pourra amorcer un retournement de situation après 2018 en augmentant de manière offensive ses réductions de coûts et en misant sur la croissance organique”, écrit la banque américaine.

INQUIÉTUDE POUR LE DIVIDENDE

“Mais pour l’instant, nous pensons que les investisseurs vont rester prudents et que le titre devrait souffrir à court terme tant que le marché n’aura pas jugé que les révisions à la baisse et les multiples ont touché un point bas.”

Deutsche Bank maintient son conseil à “conserver” mais souligne que “ce sévère avertissement pourrait entraîner une chute de près de 30% du consensus sur le bénéfice par action” et que les prévisions 2018 sont nettement inférieures aux attentes.

La banque allemande a réduit ses propres estimations de bénéfice par action de 20% et ramené son objectif de cours à 11 euros contre 15 euros.

Les analystes de Jefferies parlent pour leur part d’un “énorme” avertissement préjudiciable à la crédibilité de l’équipe dirigeante à peine plus d’un mois après la journée investisseurs. Ils se disent extrêmement déçus par les prévisions pour 2018 et ajoutent que le financement du dividende pourrait commencer à susciter des inquiétudes.

Ceux de RBC ont ramené leur recommandation à “performance en ligne” contre “surperformance” et leur objectif de cours à 13,50 euros contre 18 euros, après avoir réduit leur estimation de bénéfice par action de 30%.

L’intermédiaire est pessimiste sur les retombées de la nouvelle entité Water Technologies & Solutions.

“Nous anticipons une croissance plus lente que prévu pour cette division avec une marge d’Ebitda plus faible et une marge à long terme réduite”, explique RBC dans une note.

Laetitia Volga, avec Sudip Kar-Gupta, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below