January 22, 2018 / 7:18 AM / 8 months ago

Wal-Mart négocie un retrait partiel du Brésil-sources

SAO PAULO, 22 janvier (Reuters) - Wal-Mart Stores négocie avec trois sociétés de capital-investissement en vue de la vente d’une participation importante dans sa filiale brésilienne, a-t-on appris auprès de deux sources au fait du dossier.

Le géant américain de la distribution, conseillé pour l’occasion par Goldman Sachs & Co, est en discussions avec Advent International, GP Investments et Acon Investments, a précisé une des sources.

Aucun commentaire n’a pu être obtenu dimanche soir auprès des différentes parties concernées. Peu avant, le journal O Globo avait rapporté qu’Advent négociait le rachat de 50% de la filiale brésilienne de Wal-Mart, sans citer de source.

Présent au Brésil depuis 1995, Wal-Mart s’y est hissé au troisième rang à la suite de deux acquisitions majeures en 2004 et 2005 mais sa forte expansion y a connu un coup d’arrêt brutal en 2013 avec la crise économique qui a frappé le pays.

En 2016, le groupe américain a fermé au moins 10% de ses magasins au Brésil et cédé des activités dans plusieurs autres pays d’Amérique latine.

Il exploite actuellement 471 magasins au Brésil, selon son site internet. La filiale a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires d’environ 30 milliards de réais (7,7 milliards d’euros) mais n’a plus dégagé de résultat opérationnel positif depuis de longues années.

Wal-Mart a commencé à sonder de possibles acquéreurs il y a plusieurs mois puis s’est tourné vers des fonds de capital-investissement faute d’intérêt des acteurs du secteur, a précisé la source.

Le groupe entend conserver une participation dans la filiale pour être en mesure de profiter d’une éventuelle embellie économique ou d’un redressement des résultats à la suite d’une restructuration, selon la source.

Après deux années d’une sévère récession, les ventes au détail commencent à se reprendre au Brésil. Les ventes à Noël ont augmenté de 5,6% par rapport à la même période de 2016, selon le fournisseur de données de crédit Serasa Experian.

Un retrait partiel du Brésil coïnciderait avec l’arrivée de Judith McKenna, jusqu’ici directrice opérationnelle de Wal-Mart aux Etats-Unis, à la tête des opérations internationales du géant de la distribution, un poste considéré comme un tremplin vers le poste de directeur général. (Tatiana Bautzer et Carolina Mandl, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below