January 18, 2018 / 3:11 PM / 8 months ago

Telecom Italia veut un accord sur l'emploi d'ici le 6 mars-syndicat

ROME, 18 janvier (Reuters) - Telecom Italia (TIM) a invité les syndicats à conclure d’ici au 6 mars un accord sur un plan de suppression d’emplois faute de quoi il fera appel à un plan de licenciement temporaire financé par l’Etat, a déclaré jeudi Salvo Ugliarolo, le secrétaire général du syndicat Uil.

Cette date coïncide avec le jour où TIM doit présenter un nouveau plan d’entreprise sous la direction de son tout nouvel administrateur délégué Amos Genish.

L’opérateur téléphonique historique italien veut supprimer jusqu’à 7.500 emplois en Italie via des pré-retraites et des départs volontaires, selon une source syndicale.

Telecom Italia prévoit parallèlement l’embauche de 2.000 personnes, financée en demandant aux autres salariés de travailler 20 minutes de moins par jour.

Une source proche de l’opérateur télécoms a déclaré que le projet de plan social était essentiellement motivé par une volonté de réduire l’âge moyen des effectifs et d’introduire de nouvelles idées au sein de l’ancien monopole. (Alberto Sisto, Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below