January 15, 2018 / 12:06 PM / 7 months ago

GRAPHES-Les taux remontent, value et volatilité de retour ?

* Les actions “Value” surperforment en phase de hausse des taux

* Les FANGs sur la pente du Nasdaq de la bulle internet

* Les anticipations d’inflation et de taux déterminantes

PARIS, 15 janvier (Reuters) - Une poursuite de la remontée des taux longs aux Etats-Unis, qui n’est pas acquise, pourrait déboucher sur un changement de régime sur les marchés actions dont certains segments, comme les valeurs technologiques, ont fortement contribué jusqu’à présent à la hausse des indices, préviennent les équipes de Lazard Frères Gestion (LFG).

L’expansion actuelle devrait encore durer au moins dix-huit mois, un contexte porteur pour les actifs risqués dont la pérennité dépendra de l’évolution de l’économie américaine, estiment-elles.

L’abondance de liquidités et le bas niveau des taux d’intérêt a toutefois favorisé une hausse généralisée des marchés dont les valeurs de croissance ont particulièrement bénéficié et elle a écrasé la volatilité, a toutefois relevé Régis Bégué, directeur gestion et recherche actions de LFG.

Il a souligné que cet environnement avait favorisé la surperformance des actifs les plus chers et bénéficié aux valeurs dites de croissance (“growth”) au détriment des actions dites “value”.

Rappelant la corrélation entre la performance relative des valeurs “value” par rapport aux valeurs de croissance et l’évolution des taux à dix ans aux Etats-Unis, il prévient que la remontée des rendements des Treasuries pourrait déclencher une rotation des valeurs de croissance vers la “value”, ce qui ne se ferait pas sans accès de volatilité.

La progression des valeurs technologiques au cours des dernières années a été assez similaire à celle constatée à la fin des années 1990 avant l’éclatement de la bulle internet, a souligné de son côté Matthieu Grouès, directeur des gestions institutionnelles de LFG.

LES TAUX LONGS ONT PRIS DE L’AVANCE

“Il y a de bonnes raisons de penser que nous sommes proches du point d’inflexion” sur les taux longs américains, estiment de leur côté les analystes de Deutsche Asset Management en réaction à la récente agitation du marché des Treasuries, qu’ils attribuent en partie à la remontée des anticipations d’inflation à long terme, laquelle a toutefois marqué le pas après la publication vendredi des chiffres de l’inflation en décembre aux Etats-Unis.

Pour Joseph Lavorgna, économiste chez Natixis, les taux longs pourraient d’ailleurs avoir pris de l’avance et ils devraient désormais plafonner.

Rappelant que le taux des swaps indexés sur le taux au jour le jour à cinq ans aux Etats-Unis est un bon indicateur des anticipations de marché sur le niveau du taux des fonds fédéraux en fin de cycle de hausse des taux, il note qu’à 2,1% désormais, il suggère à environ trois hausses supplémentaires de 25 points de base de l’objectif des fonds fédéraux dans les cinq prochaines années.

“C’est nettement moins agressif que la médiane des prévisions à long terme des responsables monétaires de la Fed, qui ressort à 2,75%”, selon le résumé des projections économiques du mois de décembre.

Les anticipations de marché sur le resserrement de la politique monétaire américaine ont toutefois nettement remonté au cours des derniers mois.

Après un point bas à 1,44% en septembre, le taux des swaps indexés sur le taux au jour le jour à cinq ans a repris 66 points de base tandis que le rendement des Treasuries à dix ans gagnait un peu plus de 50 points de base pour atteindre près de 2,60%.

Au vu de l’étroite corrélation entre l’évolution du taux OIS à cinq ans et le rendement des Treasuries à 10 ans, la remontée du premier correspondrait à un niveau du second supérieur à 3%.

Le taux OIS à cinq ans est en effet revenu à son niveau d’avril 2011, époque à laquelle le rendement des Treasuries à 10 ans atteignait 3,30%.

Mais la courbe des taux était alors beaucoup plus pentue qu’actuellement, note Joseph Lavorgna. Pour que les rendements à dix ans décalent encore significativement à la hausse, il faudrait que les anticipations de taux de taux courts ou les pressions inflationnistes augmentent sensiblement, prévient-il.

Sources:

*Les anticipations d’inflation augmentent progressivement. Chart of the week. Deutsche AM. 12 janvier 2018.

*A chart for your thought... Wither interest rates ? US Snap chart. Natixis. 10 janvier 2018.

*2018, une année porteuse pour les actifs risqués. Présentation Lazard Frères Gestion. 10 janvier 2018

Marc Joanny, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below