January 11, 2018 / 10:29 AM / 10 months ago

Zone euro/Indicateurs-Le taux de chômage inchangé en décembre

BRUXELLES, 31 janvier (Reuters) - Principaux indicateurs macroéconomiques de la zone euro publiés depuis le début du mois :

* LE TAUX DE CHÔMAGE À 8,7% EN DÉCEMBRE

31 janvier - Le taux de chômage de la zone euro est resté inchangé en décembre par rapport au mois de novembre, conformément aux attentes des économistes, montrent les données publiées mercredi par Eurostat.

Il s’est établi à 8,7% le mois dernier, ce qui était déjà un plus bas depuis janvier 2009, après 8,8% en octobre. Le nombre de personnes au chômage a cependant reculé en décembre de 134.000.

La zone euro comptait ainsi 14,137 millions de personnes sans emploi en décembre contre 14,271 millions un mois plus tôt.

Dans les 28 pays de l’Union européenne, le taux de chômage est resté inchangé aussi, à 7,3%.

Tableau

* INFLATION CONFORME AUX ATTENTES EN JANVIER

31 janvier - L’inflation euro a ralenti en janvier dans la zone euro, conformément aux attentes, tandis que l’inflation hors éléments volatils a, elle, augmenté, selon les premières estimations publiées mercredi par Eurostat.

L’inflation annuelle était de 1,3% en janvier contre 1,4% en décembre, en raison notamment du ralentissement de la hausse des prix des produits alimentaires non transformés et de ceux de l’énergie.

Hors ces éléments volatils, l’inflation, dite “core”, a elle augmenté à 1,2% en janvier contre 1,1% en décembre. Les économistes tablaient sur un recul à 1%.

Les estimations d’Eurostat ne donnent pas de variation d’un mois sur l’autre.

Tableau

* SENTIMENT ÉCONOMIQUE ET CLIMAT DES AFFAIRES EN BAISSE

30 janvier - Le sentiment économique et le climat des affaires ont baissé en janvier dans la zone euro selon des données publiées mardi par la Commission européenne, contrariant les économistes qui tablaient pour la plupart sur une nouvelle amélioration.

L’indice du sentiment économique a reculé à 114,7 contre 115,3 (révisé de 115,1) en décembre, ce qui constituait un plus haut en 17 ans.

Les économistes l’attendaient en moyenne à 116,3.

Le sentiment s’est surtout dégradé dans le secteur du commerce de détail (à 5,0 contre 6,0 en décembre) et dans les services (à 16,7 contre 18,0) alors qu’il est resté stable dans l’industrie (à 8,8). L’optimisme des consommateurs s’est en outre renforcé avec un sous-indice à 1,3 contre 0,5 en décembre.

L’indice du climat des affaires a décroché de son côté à 1,54, contre 1,60 (révisé) en décembre, à comparer à un consensus de 1,69.

L’indice mesurant les anticipations d’inflation du consommateur pour les 12 mois à venir a atteint 19,6 contre 13,6 points en décembre et 15,9 en novembre.

Tableau

* LA CROISSANCE DE LA ZONE EURO À UN PIC DE 10 ANS AU T4

30 janvier - La zone euro a connu en 2017 sa plus forte croissance économique depuis une décennie, montrent les estimations préliminaires publiées mardi par Eurostat.

Sur l’ensemble de 2017, la croissance économique de la zone a atteint 2,5%, son rythme le plus rapide depuis la hausse de 3,0% enregistrée en 2007.

Le produit intérieur brut (PIB) des 19 pays partageant la monnaie unique a progressé de 0,6% au quatrième trimestre par rapport aux trois mois précédents et de 2,7% sur un an, conformément aux prévisions des économistes.

Eurostat a aussi révisé en hausse ses estimations pour le troisième trimestre, au cours duquel la croissance a été de 0,7% par rapport à avril-juin et de 2,8% sur un an, au lieu de 0,6% et 2,6% en première estimation.

Tableau

Développé

* CRÉDIT AUX ENTREPRISES +2,9% EN DÉCEMBRE

26 janvier - La croissance du crédit aux entreprises a ralenti en décembre après avoir touché en novembre un sommet depuis la crise financière de 2007-2009, et celle de l’agrégat monétaire M3 est ressortie inférieure aux attentes, a annoncé vendredi la Banque centrale européenne (BCE).

Le crédit aux entreprises a augmenté de 2,9% le mois dernier dans les 19 pays de la zone euro après +3,1% en novembre et +2,9% en octobre. La croissance du crédit aux particuliers a également vu son rythme stagner à 2,8% après une hausse similaire en novembre et +2,7% en octobre.

En achetant pour plus de 2.000 milliards d’euros d’obligations au cours des trois dernières années, la BCE a cherché à faire baisser les coûts d’emprunt et relancer le crédit, dans l’espoir de redresser l’inflation.

Ces efforts semblent avoir porté leurs fruits, permettant à la croissance du crédit d’être proche de son rythme le plus soutenu depuis la crise financière mondiale, mais on est toujours bien en deçà des sommets d’avant-crise, car nombreuses sont les banques qui rechignent encore à prêter car elles doivent aussi et obligatoirement assainir leur bilan.

La croissance de l’agrégat monétaire M3, généralement considérée comme un bon indicateur avancé de l’activité et de l’inflation, s’est établie à 4,6% en rythme annuel après +4,9% en novembre et +5,0% en octobre. Les économistes interrogés par Reuters l’attendaient à 4,9%.

* HAUSSE PLUS FORTE QUE PRÉVU DE LA CONFIANCE DES MÉNAGES

23 janvier - La confiance des consommateurs dans la zone euro a augmenté plus fortement que prévu ce mois-ci, témoignant de la dynamique positive de l’économie qui connaît sa plus forte croissance depuis une décennie, selon l’estimation flash publiée mardi par la Commission européenne.

L’indice ajusté des variations saisonnières a bondi à 1,3 point contre 0,5 en décembre, alors que économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse modeste à 0,6.

Dans l’UE à 28, l’indice a progressé d’un point entier à 0,4 point, a ajouté la Commission.

* EXCÉDENT COURANT AJUSTÉ DE €32,5 MDS EN NOVEMBRE

19 janvier - L’excédent des comptes courants s’est accru en novembre par rapport à octobre, la croissance des exportations ayant dépassé celle des importations, montrent les données publiées vendredi par la Banque centrale européenne (BCE).

Ajusté des variations saisonnières et du nombre de jours ouvrés, cet excédent s’inscrit à 32,5 milliards d’euros contre 30,3 milliards en octobre.

Non ajusté, il ressort à 37,8 milliards contre 35,4 milliards en octobre.

Sur 12 mois, l’excédent représente 3,5% du produit intérieur brut (PIB) des Dix-Neuf, comme l’année dernière.

* EXCÉDENT COMMERCIAL AU PLUS HAUT DE 8 MOIS EN NOVEMBRE

15 janvier - L’excédent commercial s’est creusé en novembre, au plus haut depuis huit mois, en dépit d’un euro fort, a annoncé Eurostat lundi.

L’excédent est de 26,3 milliards d’euros contre 18,9 milliards en octobre et 23,8 milliards en novembre 2016. Il est au plus haut depuis les 28,7 milliards d’euros de mars.

En données CVS, l’excédent est de 22,5 milliards d’euros en novembre contre 19 milliards un mois auparavant.

La hausse de la demande de biens de la zone euro a dépassé la croissance des importations en volume. Les exportations ont représenté 197,5 milliards d’euros en novembre contre 187,8 milliards en octobre, tandis que les importations ont augmenté à 171,2 milliards d’euros contre 168,9 milliards.

Les exportations ont augmenté de 7,7% annuellement et les importations de 7,3%.

De janvier à novembre, les exportations ont augmenté de 7,5% par rapport à la période comparable de 2016 et les importations de 10,1%.

Tableau:

* LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN HAUSSE DE 1,0% EN NOVEMBRE

11 janvier - La production industrielle a progressé de 1,0% en novembre en données corrigées des variations saisonnières, selon la statistique publiée jeudi par Eurostat qui souligne la solide dynamique de l’économie da la zone euro.

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient en moyenne à une croissance de 0,8% par rapport au mois précédent.

Sur un an, la production affiche une hausse de 3,2%, supérieure là aussi au consensus qui était de 3,0%.

La hausse de novembre s’explique par un bond de 3,0% de la production des biens d’équipement avec la reprise de l’investissement, mais aussi par la bonne orientation des biens intermédiaires (+1,1%) et de consommation durables (+1,6%).

Tableau

* LE TAUX DE CHÔMAGE À 8,7% EN NOVEMBRE

9 janvier - Le taux de chômage a légèrement baissé dans la zone euro en novembre, conformément aux attentes des économistes, montrent les données publiées jeudi par Eurostat.

Le taux de chômage dans le bloc des 19 s’est établi à 8,7% en novembre, au plus bas depuis janvier 2009, après 8,8% en octobre.

La zone euro comptait 14,263 millions de personnes sans emploi en novembre, contre 14,370 millions un mois plus tôt.

Dans les 28 pays de l’Union européenne, le taux de chômage a a également baissé, à 7,3%, contre 7,4% au mois d’octobre.

Tableau

* SENTIMENT DU CONSOMMATEUR ET CLIMAT DES AFFAIRES EN HAUSSE

8 janvier - L’optimisme économique s’est amplifié plus que prévu en décembre et le climat des affaires n’a jamais été aussi favorable, soulignant la croissance économique solide qui anime la zone euro.

L’indice du sentiment économique, publié lundi par la Commission européenne, de la zone euro est monté à 116,0 points contre 114,6 en novembre et 114,8 donné par une enquête Reuters. Il est au plus haut depuis octobre 2000. Le record, de 119,0, remonte à mai 2000.

La Commission européenne a également fait état d’un indice du climat des affaires au plus haut depuis que la statistique existe, soit 1985. Il a atteint 1,66 contre 1,49 en novembre.

En revanche, les anticipations d’inflation du consommateur pour les 12 mois à venir ont fléchi à un plus bas de quatre mois de 13,6 points contre 16,0 en novembre.

La Banque centrale européenne (BCE) vise une inflation annuelle d’un petit peu moins de 2%, pour l’instant en vain. Le taux d’inflation a été de 1,4% en décembre contre 1,5% en novembre.

* VENTES AU DÉTAIL EN HAUSSE DE 1,5% EN NOVEMBRE

8 janvier - Les ventes au détail ont rebondi plus fortement que prévu en novembre dans la zone euro, de 1,5% sur un mois, selon les données publiées lundi par l’agence européenne de la statistique, Eurostat.

Sur un an, elles ont progressé de 2,8%.

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient en moyenne à une hausse mensuelle de 1,3% et à une progression annuelle de 2,2%.

La statistique d’octobre a été confirmée en baisse de 1,1% sur un mois, et celle sur un an est ressortie finalement en hausse de 0,2% au lieu de 0,4% annoncé initialement.

Tableau

* LE MORAL DES INVESTISSEURS REBONDIT-SENTIX

8 janvier - Le moral des investisseurs dans la zone euro s’est amélioré en janvier malgré l’absence de gouvernement en Allemagne, montre lundi l’enquête mensuelle de l’institut allemand Sentix qui met en garde contre un risque de surchauffe.

Son indice de confiance, mesuré sur la base d’une enquête auprès de 929 investisseurs, s’est élevé à 32,9 en janvier, après avoir reculé à 31,1 en décembre. Les économistes interrogés par Reuters attendaient un rebond limité à 31,5.

Le sous-indice sur la situation actuelle est à son plus haut niveau depuis août 2007.

“L’économie dans toutes les régions du monde semble stable et positive et manifeste des signes d’amélioration modérée”, écrit Sentix. “La reprise est ainsi large et synchronisée. La probabilité d’une surchauffe augmente.”

L’absence de coalition gouvernementale en Allemagne, où des négociations entre conservateurs et sociaux-démocrates ont débuté, ne semble pas perturber les investisseurs.

L’indice Sentix concernant la seule Allemagne a grimpé à 40,1 ce mois-ci contre 39,1 le mois dernier.

* HAUSSE DE 0,6% DES PRIX PRODUCTEURS EN NOVEMBRE

5 janvier - Les prix à la production ont augmenté plus que prévu en novembre, montrent des données publiées vendredi.

En variation mensuelle, les prix à la production montent de 0,6% alors que les économistes tablaient sur une hausse de 0,3%.

Sur un an, ces prix ont progressé de 2,8%, une augmentation supérieure au consensus qui était à +2,5%.

Eurostat a confirmé les données d’octobre, à savoir une hausse de 0,4% sur un mois et une progression de 2,5% sur un an.

Tableau

* L’INFLATION EN ZONE EURO RALENTIT EN DÉCEMBRE À 1,4%

5 janvier - L’inflation dans la zone euro a légèrement ralenti en décembre conformément aux attentes des économistes, alors que l’inflation de base, hors alimentation et énergie, a été un peu plus forte que prévu, montrent les chiffres publiés vendredi par Eurostat.

La hausse des prix dans les 19 pays partageant la monnaie européenne ressort à 1,4% sur un an en décembre en première estimation, exactement au même rythme que la moyenne des anticipations des économistes, après 1,5% en novembre.

Mais en excluant les deux éléments volatils que sont les produits alimentaires non transformés et l’énergie, l’inflation dite “de base” est légèrement supérieure aux attentes, à 1,1% sur un an, comme en novembre, alors que le consensus était à 1,0%, a précisé l’institut européen de la statistique.

Les prix des produits alimentaires non transformés ont augmenté de 1,9% sur un an, contre 2,4% en novembre, et ceux de l’énergie de 3,0% en rythme annuel après +4,7% en novembre.

Tableau

* Les indicateurs économiques publiés en décembre (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below