January 7, 2018 / 2:22 PM / 9 months ago

Les réserves de change chinoises au plus haut depuis 2016

* Les réserves en hausse de $20 mds à 3.140 mds en décembre

* Les économistes attendaient une augmentation de $6 mds

* 11e mois de hausse, série sans précédent depuis 2014

* Hausse de $129,5 mds en 2017 après deux années de contraction

PEKIN, 7 janvier (Reuters) - Les réserves de change de la Chine ont atteint en décembre leur meilleur niveau depuis 15 mois, nettement au-dessus des attentes des économistes, la réglementation stricte et la vigueur du yuan continuant de freiner les sorties de capitaux, montrent des données publiées dimanche par la banque centrale.

Les réserves se sont montées à 3.140 milliards de dollars (2.610 milliards d’euros), en hausse de 20,2 milliards de dollars, enregistrant une 11e progression en autant de mois et la plus forte depuis juillet. En novembre, la hausse avait été de 10 milliards de dollars.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une augmentation de six milliards de dollars, à 3.125 milliards.

Les réserves atteignent ainsi leur niveau le plus élevé depuis septembre 2016 et affichent une augmentation de 129,5 milliards de dollars sur l’ensemble de l’année 2017, leur première hausse annuelle depuis 2014.

Fin 2016, elles totalisaient 3.011 milliards de dollars.

A l’époque, la fuite des capitaux préoccupait les autorités mais le durcissement du contrôle des capitaux et la dépréciation du dollar ont permis au yuan de rebondir fortement depuis lors, alimentant la confiance dans l’économie chinoise.

Le yuan s’est redressé d’environ 6,9% face au billet vert en 2017, effaçant sa perte de 6,5% en 2016 et mettant fin à trois années consécutives de dépréciation.

Dans un communiqué diffusé sur son site internet, l’Administration d’État des changes (SAFE), le régulateur chinois du marché des changes, s’est dit déterminé à maintenir “l’équilibre et la stabilité” des réserves et de la balance des paiements en 2018.

Entre juin 2014 et janvier 2017, les réserves de change de la Chine étaient passées de 3.99 milliards à 2.998 milliards de dollars, soit une contraction de près de 1.000 milliards qui tenait aux efforts du pays pour soutenir le yuan et réduire les sorties de capitaux potentiellement déstabilisantes. Les réserves ont depuis augmenté de 142 milliards de dollars.

Malgré cette amélioration, le régulateur continue de sévir sur les transferts de capitaux à l’étranger. L’Administration d’Etat des changes a annoncé le mois dernier une limitation des retraits d’espèces à l’étranger pour les détenteurs de cartes bancaires chinoises.

Les autorités ont aussi gelé certaines acquisitions à l’étranger de firmes chinoises qu’elles assimilaient à des transferts de capitaux déguisés, même si Pékin dit toujours soutenir les investissements à l’étranger.

La banque centrale a fait état pour novembre d’un troisième mois consécutif d’achats nets de yuans, signe que la bataille du gouvernement pour stabiliser la devise commence à porter ses fruits.

Les économistes s’attendent toutefois à ce que les flux de capitaux demeurent volatils à mesure que la croissance ralentit.

Le réserves d’or ont quant à elles progressé à 76,47 milliards de dollars à fin décembre contre 75,833 milliards à fin novembre, selon les données postées sur le site internet de la Banque populaire de Chine. (Josephine Mason, Meng Meng et Cheng Fang, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below