January 5, 2018 / 4:49 PM / in 9 months

AVANT-PAPIER-Pluie d'accords attendue lors de la visite de Macron en Chine

* Nombreux contrats et partenariats attendus

* Renforcer les liens sur fond de désengagement américain

* Espoirs de progrès pour les filières agricoles françaises

PARIS, 5 janvier (Reuters) - Une cinquantaine d’accords commerciaux et de coopération est attendue lors de la visite d’Emmanuel Macron en Chine, de lundi à mercredi, qui vise à renforcer les liens avec la deuxième économie mondiale, dont le poids dans la course du monde s’accroît chaque jour à la faveur du désengagement américain.

Le président français et son homologue, Xi Jinping, examineront les orientations des prochaines années du partenariat stratégique global noué entre les deux pays.

Emmanuel Macron défendra le multilatéralisme, fragilisé par l’attitude du président américain, Donald Trump, alors que les tensions régionales au Moyen-Orient et en Asie sont vives.

La paix et la sécurité seront le premier axe des discussions entre les deux chefs d’Etat, avec un accent prioritaire sur la crise coréenne, dont la Chine est l’acteur extérieur principal.

La Corée du Sud et la Corée du Nord devraient, pour la première fois depuis plus de deux ans, mener la semaine prochaine des discussions bilatérales.

De nouvelles sanctions chinoises doivent entrer en vigueur ce samedi sur le pétrole et les produits pétroliers, l’acier et d’autres métaux exportés vers la Corée du Nord.

Alors qu’Emmanuel Macron mène une offensive pour “refonder l’Europe”, “c’est très important d’aller en Chine maintenant”, dit-on à l’Elysée, “pour expliquer le projet que nous portons et établir avec la Chine des bases nouvelles sur le partenariat euro-chinois, évidemment essentiel face aux défis globaux”.

La lutte contre le dérèglement climatique sera au coeur du déplacement, le retrait de l’Accord de Paris annoncé par Donald Trump renforçant encore le rôle déterminant de la Chine.

Sur le front économique, Emmanuel Macron plaidera pour que les entreprises françaises aient davantage d’accès au marché chinois pour rééquilibrer les relations commerciales.

Le déficit commercial vis-à-vis de la Chine est le plus important accusé par la France, à environ 30 milliards d’euros.

IMPORTANTE DÉLÉGATION D’ENTREPRISES

Une cinquantaine de dirigeants d’entreprises voyageront avec Emmanuel Macron, dont ceux d’Airbus et Safran, EDF et Areva, Accor, Sodexo ou Dassault Systèmes.

Des contrats sont attendus dans l’aéronautique - des sources proches des négociations faisant état d’une discussion sur la vente d’au moins 100 Airbus - l’énergie, le développement durable, la ville ou les services environnementaux.

Emmanuel Macron, qui avait lorsqu’il était ministre de l’Economie poussé le combat européen contre les importations d’acier chinois à bas coût, entreprend désormais de renforcer les protections européennes en matière commerciale.

La France est très ouverte aux investissements chinois, insiste l’Elysée, jugeant légitime que l’Europe se dote de protections qui existent partout ailleurs dans le monde et qu’elle demande la réciprocité dans les relations économiques.

Un fonds d’investissement franco-chinois d’un milliard d’euros sera mis en place, pour développer des entreprises de taille intermédiaire, avec Bpifrance côté français.

Des représentants de plusieurs filières agricoles et alimentaires feront le déplacement, alors que la France est le premier partenaire européen agricole et alimentaire de la Chine.

L’ouverture du marché chinois à la viande bovine française est attendue “dans quelques mois” et des progrès sont attendus pour le secteur florissant des vins et spiritueux, ainsi que pour le porc et le lait infantile.

Tourisme, innovation et développement du secteur financier seront également au menu.

Emmanuel Macron commencera lundi sa première visite d’Etat en Asie par la ville de Xian, illustrant la dimension culturelle de son voyage. Après avoir visité le site de l’armée de terre cuite, il prononcera à Xian un discours sur les relations franco-chinoises et l’avenir du multilatéralisme.

Il s’entretiendra avec Xi Jinping lundi après-midi à Pékin.

Il enchaînera mardi des visites culturelles et économiques, dont un discours sur l’économie à la mi-journée, puis rencontrera le président de l’Assemblée nationale populaire de Chine et le Premier ministre, avant des signatures d’accords et de contrats, une conférence de presse avec Xi Jinping et un dîner d’Etat.

Il fera mercredi un déplacement sur le thème du climat, rencontrera la communauté française et tiendra une conférence de presse.

Emmanuel Macron sera notamment accompagné des ministres des Affaires étrangères, de l’Economie et des Finances, de l’Agriculture, de l’Enseignement supérieur, de la Santé, d’élus, de personnalités scientifiques ou de la culture, et de son épouse. (Jean-Baptiste Vey, avec Michel Rose et Tim Hepher, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below