December 26, 2017 / 9:32 PM / 9 months ago

POINT MARCHÉS-Wall Street finit peu changée, freinée par Apple

(Actualisé avec volumes et autres actifs)

* Le Dow a perdu 0,03%, le S&P-500 0,11% et le Nasdaq 0,34%

* Apple lâche 2,54%

* Les techs perdent 0,7%, plus forte baisse sectorielle

* Le secteur de l’énergie prend 0,82%

* Les cours du brut gagnent plus de 2%

* Le bitcoint rebondit

par Chuck Mikolajczak

26 décembre (Reuters) - La Bourse de New York a fini quasiment inchangée mardi la première séance d’une semaine écourtée en raison de Noël, freinée par le repli d’Apple et du compartiment technologique, alors que le secteur de l’énergie a profité de la forte hausse des cours du brut.

L’indice Dow Jones a perdu 7,85 points, soit 0,03%, à 24.746,21. Le Standard & Poor’s 500, plus large, a reculé de 2,84 points, soit 0,11% à 2.680,50.

Le Nasdaq Composite, à forte composante technologique a cédé lui 23,71 points, soit 0,34%, à 6.936,25, plombé par Apple.

Le groupe californien, plus forte baisse du Dow, a lâché 2,54%, pénalisé par la crainte d’une demande moins forte que prévu pour l’iPhone X, alimentée par la presse taïwanaise et des commentaires d’analystes.

Dans son sillage, plusieurs de ses fournisseurs ont fini dans le rouge. Broadcom et Skyworks Solutions ont perdu 1,62%, Qorvo a reculé de 2,64%, Micron de 4,24% et Lumentum Holdings de 5,87%.

LES TECHS DANS LE ROUGE

Le compartiment des technologiques a accusé une baisse de 0,7%, plus fort recul sectoriel du S&P-500, avec les services aux collectivités (-0,58%).

“Il me semble que (la réforme fiscale) n’aura pas autant d’impact sur le secteur technologique, qui, avec un taux de quelque 24%, bénéficie de l’imposition la plus basse, que sur les financières, qui paient le plus”, relève Sandy Villere, gérante de portefeuilles chez Villere Balanced Fund.

Le mouvement de rotation a peut-être commencé et les investisseurs pourraient prendre leurs bénéfices sur les quatre grandes valeurs technologiques -Facebook, Amazon , Netflix et Alphabet >GOOGL.O>- au début de l’année prochaine, ajoute-t-elle.

LE PÉTROLE S’ENVOLE

A l’autre bout du spectre, les valeurs de l’énergie, dopées par la hausse des cours du pétrole, ont réalisé la meilleure performance, avec un gain de 0,82%. Chevron s’est adjugé 0,80%, EOG Resources a pris 2,15% et ConocoPhillips a progressé de 1,31%.

Les cours du brut léger américain et du Brent ont respectivement dépassé les 60 et les 66 dollars le baril, pour la première fois depuis juin 2015, après l’annonce de l’explosion d’un oléoduc en Libye.

Le compartiment de la distribution <.SPXRT > a pris 0,63%. Kohl’s a bondi de 5,98%, JC Penney de 5,41% et Macy’s de 4,60%, après un rapport de Mastecard faisant état d’une hausse des ventes de 4,9% entre novembre et la veille de Noël, la plus forte progression annuelle observée depuis 2011.

Dans le secteur de la santé, Sucampo Pharma a gagné 5,88%, après l’annonce de son rachat par Mallinckrodt pour 1,2 milliard de dollars (un milliard d’euros), dette incluse.

Quelque 4,03 milliards de titres ont été échangés sur les marchés américains, les volumes les plus faibles de l’année pour une séance complète. La moyenne sur les 20 dernières séances est de 6,9 milliards.

“Les marchés vont tourner au ralenti la plupart de la semaine. Un marché qui va rester dans une marge de fluctuation étroite, nous pourrions avoir une séance positive ou une séance négative, mais rien d’excitant”, observe Peter Cardillo, chef économiste chez First Standard Financial à New York.

Les places boursières en Europe rouvriront elles mercredi.

LE BITCOIN RENOUE AVEC LES $16.000

Sur le marché des changes, le dollar a légèrement reculé face à un panier de devises de référence.

De son côté, le bitcoin a rebondi de 15% sur la plateforme Bitstamp, dépassant à nouveau les 16.000 dollars pour se remettre de sa pire performance hebdomadaire depuis 2013 accusée la semaine dernière.

Sur le front obligataire, le rendement des Treasuries à deux ans a atteint un pic de neuf ans, à 1,916% avec une adjudication importante de titres alors que peu d’intervenants sont présents durant cette période de fêtes.

Le rendement des Treasuries à cinq ans, est monté à 2,263%, son plus haut niveau depuis le 12 avril 2011.

L’or a gagné de son côté 0,69%, à 1.283,68 dollars l’once après avoir touché un pic depuis le 1er décembre à 1.283,72 dollars.

Avec Sruthi Shankar, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below