December 19, 2017 / 12:30 PM / a year ago

LEAD 1-Baisse surprise du moral des entreprises en Allemagne-Ifo

* Légère hausse de l’incertitude politique en Allemagne

* Ifo met en garde contre une surinterprétation de la baisse

* L’économie va rester sur trajectoire de croissance robuste (Actualisé avec économiste Ifo, fédération BGA, contexte et analyste)

par Michael Nienaber

BERLIN, 19 décembre (Reuters) - La confiance des entreprises allemandes s’est détériorée de manière inattendue en décembre après avoir atteint le mois dernier un niveau sans précédent, suggérant que l’impasse politique dans la première puissance économique d’Europe commence à peser sur les perspectives.

La chancelière Angela Merkel peine à former un gouvernement de coalition depuis l’échec des négociations avec les écologistes et les libéraux le mois dernier.

Lundi, elle a dit espérer conclure ses discussions exploratoires avec les sociaux-démocrates du SPD d’ici la mi-janvier.

L’indice Ifo du climat des affaires, calculé à partir d’un échantillon de quelque 7.000 entreprises, est ressorti à 117,2 en décembre après 117,6 en novembre (117,5 en première estimation). Les économistes interrogés par Reuters l’anticipaient à 117,5.

La composante des conditions actuelles s’est établie en décembre à 125,4 contre un consensus de 124,7, après 124,5 en novembre (chiffre révisé).

La composante des anticipations est ressortie à 109,5 contre 109,2 en novembre et un consensus de 110,7.

Le moral des entreprises dans l’ensemble reste relativement élevé, constate cependant Clemens Füst, le directeur de l’Ifo.

Klaus Wohlrabe, économiste chez Ifo, met en garde contre une surinterprétation de la baisse. “Etant donné que la situation est déjà très bonne, il est encore plus difficile d’anticiper une situation meilleure”, dit-il.

IMPASSE POLITIQUE

Selon lui, l’incertitude au sein des entreprises allemandes, liée à la formation d’un nouveau gouvernement de coalition, a légèrement progressé.

Pour Michael Holstein, économiste chez DZ Bank, le chiffre de décembre reste toutefois le deuxième plus élevé de l’indice Ifo. “La reprise allemande se poursuivra, 2018 devrait être une nouvelle année avec un taux de croissance de plus de 2%”, fait-il remarquer.

L’institut Ifo a relevé la semaine dernière sa prévision de croissance pour l’Allemagne en 2018, tablant désormais sur une hausse de 2,6% du produit intérieur brut (PIB) contre une précédente estimation de 2,0%, grâce à une reprise généralisée qui entraîne un emploi record et des recettes fiscales pléthoriques.

Autre signe positif, la fédération professionnelle du commerce BGA a dit mardi s’attendre à ce que les exportations et les importations allemandes atteignent des sommets en 2018, les entreprises de la première économie d’Europe continuant de tirer profit des bénéfices d’une reprise aux Etats-Unis, dans l’Union européenne et en Chine.

Les exportations devraient augmenter de 5% l’an prochain à 1.300 milliards d’euros, un niveau record, tandis que les importations sont attendues en hausse de 7% à 1.100 milliards d’euros, également à un niveau sans précédent.

Avec Joseph Nasr et Joern Poltz; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below