December 18, 2017 / 5:49 PM / 7 months ago

Amundi ne facturera pas la recherche avec MiFID II

18 décembre (Reuters) - Amundi a renoncé à facturer à ses clients le prix de la recherche financière externe qu’il leur fournit avec l’entrée en application de la directive européenne MiFID II, à déclaré un porte-parole du gestionnaire d’actifs.

MiFID II, qui prend effet en janvier, laisse aux gestionnaires d’actifs le choix entre absorber le coût qu’ils paient pour la recherche financière externe et le facturer à leurs clients.

“Dans le contexte de l’entrée en vigueur de MiFID II et étant donné le consensus, Amundi a décidé d’absorber dans ses comptes les coûts de la recherche externe”, a déclaré le porte-parole.

L’allemand Union Investment, le britannique Schroders et les américains Invesco et Janus Henderson ont tous changé leur fusil d’épaule au cours des derniers mois pour annoncer qu’ils absorberaient les coûts de la recherche plutôt que de les facturer à leurs clients.

Amundi, filiale de Crédit agricole et numéro un européen de son secteur, avait pour 1.400 milliards d’euros d’actifs sous gestion au 30 septembre dernier.

Voir aussi:

ECLAIRAGE - Les négociations sur la recherche battent leur plein avant MiFID II (Noor Zainab Hussain à Bangalore,; Patrick Vignal pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below