December 15, 2017 / 9:38 PM / 7 months ago

LEAD 2-USA-La réforme fiscale réduit fortement la fiscalité des entreprises

(Actualisé avec précisions publiées sur la réforme fiscale)

WASHINGTON, 15 décembre (Reuters) - Le compromis sur la réforme fiscale de Donald Trump adopté par les républicains du Congrès américain pour permettre un vote définitif du texte prévoit notamment une forte réduction du taux d’imposition des entreprises, selon un résumé publié vendredi.

Le taux de l’impôt sur les bénéfices des sociétés est ramené de 35% à 21%.

Pour les particuliers, le nombre de tranches d’impôt sur le revenu reste à sept mais le taux d’imposition des revenus des ménages les plus riches est ramené de 39,6% à 37%.

Une disposition en faveur des ménages ayant des enfants a également été modifiée, permettant d’emporter le soutien de deux sénateurs républicains sceptiques, Marco Rubio et Bob Corker.

Les sénateurs républicains Mike Lee, Jeff Flake et Susan Collins n’ont pas encore dit s’ils voteraient oui ou non, ce qui pourrait suffire pour que la réforme soit rejetée au Sénat.

Au Sénat, les 46 sénateurs démocrates ayant décidé de voter contre, ainsi que les deux indépendants, les 52 Républicains peuvent se permettre de perdre seulement deux voix pour que le texte soit voté.

Le président Donald Trump a dit souhaiter que le texte de la réforme puisse être promulgué avant Noël.

Le sénateur Bob Corker, qui s’était opposé à une version antérieure du texte parce qu’elle creusait trop fortement les déficits publics selon lui, a annoncé vendredi qu’il soutiendrait la réforme, bien que la version de compromis soit “loin d’être parfaite”.

“Je pense que nous ne devons pas manquer cette occasion unique en une génération de rendre les entreprises américaines plus productives aux Etats-Unis et plus compétitives à l’international”, a déclaré Bob Corker.

Marco Rubio a aussi apporté son soutien à la réforme, estimant que la mesure en faveur des familles allait dans le bon sens.

Les républicains au Sénat doivent aussi faire avec l’absence du sénateur John McCain, hospitalisé pour des soins contre les effets secondaires d’un traitement du cancer. Son bureau a fait savoir qu’il souhaitait rentrer aussi vite que possible.

Le vice-président Mike Pence a reporté un voyage prévu au Proche-Orient au cas où sa voix serait nécessaire en cas de score partagé lors du vote final. (Makini Brice, Amanda Becker, Richard Cowan et David Morgan; Danielle Rouquié pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below