December 14, 2017 / 8:00 AM / 7 months ago

France-L'activité finit 2018 sur une note élevée-IHS Markit

    PARIS, 14 décembre (Reuters) - La croissance dans le secteur
privé s'est maintenue en décembre à un rythme élevé, bien qu'en
léger retrait par rapport à novembre, toujours alimenté par des
nouvelles commandes en hausse, selon les résultats préliminaires
de l'enquête mensuelle d'IHS Markit publiée jeudi.
    L'indice PMI flash composite, qui associe des éléments des
indice des deux grands secteurs, a ainsi reculé à 60,0, contre
60,3 en novembre.
    Il dépasse cependant les attentes des économistes interrogés
par Reuters (59,4 en moyenne) et se maintient au-dessus du seuil
de 50,0 qui distingue croissance et contraction de l'activité
pour le dix-huitième mois consécutif.
    Son recul léger recul est dû à celui de l'indice des
services, qui s'inscrit à 59,4 contre 60,4 en novembre, là où
les économistes l'attendaient en moyenne à 59,9.
    Mais l'indice du secteur manufacturier est lui à son
meilleur niveau depuis septembre 2000. A 59,3, 1,6 point de plus
qu'en novembre, il est aussi sensiblement au-dessus des attentes
des économistes (57,2).
    Cette expansion est toujours portée par les commandes
nouvelles, dont le rythme de progression est plus élevé depuis
fin 2010 dans l'industrie et reste soutenu dans les services.
    Dans ce contexte de progression continue de la demande, les
entreprises françaises ont créé des emplois pour le quatorzième
mois d'affilée, tout particulièrement dans l'industrie
manufacturière où le rythme des créations a été le plus élevé
depuis septembre 2000.
    Le degré d'optimisme des chefs d'entreprises sur les douze
mois à venir est en hausse tant dans l'industrie que dans les
services.
    "La France mène le bal en termes de taux de croissance
global au quatrième trimestre", a déclaré Chris Williamson, chef
économiste d'IHS Markit.
    "Le fait que la France soit sortie de son marasme et que la
croissance de son économie ait accéléré tout au long de l'année
pour finir sur une note aussi haute est un facteur clé dans la
bonne santé de la zone euro dans son ensemble", a-t-il ajouté.
    
 Le point sur la conjoncture française          
 
 (Yann Le Guernigou, édité par Myriam Rivet)
  
0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below