December 11, 2017 / 9:26 AM / a year ago

La BCE prévoit plus de fusions dans le secteur bancaire-Nouy

FRANCFORT, 11 décembre (Reuters) - Les fusions dans le secteur bancaire de la zone euro vont probablement s’accélérer au vu de la solide croissance économique et de la réduction de l’encours des créances douteuses, a déclaré Danièle Nouy, chargée de la supervision bancaire au sein de la Banque centrale européenne (BCE).

L’institut de Francfort estime depuis longtemps que le secteur bancaire européen est surdimensionné, ce qui nuit à son efficacité et tire les profits vers le bas. Cette situation, poursuit-il, empêche les banques les plus fragiles de faire profiter l’économie réelle de sa politique monétaire accommodante.

“Je pense qu’avec le retour de la croissance et le travail immense réalisé sur les prêts non-performants (NPL), nous allons assister à un nombre croissant de fusions nationales et transfrontalières”, déclare Danièle Nouy, dans un entretien au quotidien portugais Publico publié lundi.

Danièle Nouy a également défendu les propositions de la BCE visant à réduire la masse des NPL mais a ajouté que l’application des directives sur les nouvelles NPL pourrait être reportée de quelques mois après que les professionnels auront donné leur avis.

“Je dirais que cela ne change pas grand-chose si (les directives) entrent en vigueur, disons, le 1er janvier, le 1er avril ou le 1er juin”, a-t-elle dit, ajoutant que cela n’était cependant pas une raison pour les retarder jusqu’en 2019.

Des sources proches des discussions ont rapporté à Reuters que ces nouvelles règles, qui devraient entrer théoriquement en vigueur le 1er janvier, pourraient être reportées de plusieurs mois, voire d’une année.

Danièle Nouy a également indiqué qu’une proposition distincte pour le traitement des 800 milliards d’euros de créances douteuses existantes serait soumise, comme prévu, au premier trimestre, même si ses contours étaient encore flous.

“Nous voulons publier quelque chose sur les attentes d’ordre quantitatif touchant au stock (de créances) héritées, à la fin du premier trimestre 2018”, a-t-elle dit.

“J’ignore précisément quel en sera le contenu, parce que je n’ai pas encore vu le travail du groupe de la BCE qui analyse les expositions aux prêts non-performants”, a-t-elle précisé (Balazs Koranyi; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below