December 1, 2017 / 2:51 PM / in a year

Le régulateur US autorise les contrats à terme sur le bitcoin

WASHINGTON, 1er décembre (Reuters) - L’autorité de régulation des marchés dérivés aux Etats-Unis a annoncé vendredi son intention d’autoriser les deux opérateurs concurrents, CME Group et CBOE Global Markets, à lancer des contrats à terme sur le bitcoin.

Cette annonce de la CFTC (Commodity Futures Trading Commission) permet au CME et au CBOE de devenir les premiers marchés traditionnels à coter des contrats liés à la monnaie virtuelle, dont le succès nourrit les appels à une supervision plus stricte.

La cotation de ces contrats à terme sur ces deux marchés, où les cours seront calculés sur la base du marché “cash” du bitcoin et où le réglement se fera en liquide, devrait commencer d’ici la fin de l’année, a précisé un responsable de la CFTC.

Le CME, basé à Chicago tout comme le CBOE, a fait savoir vendredi, peu après l’annonce de la CFTC, qu’il lancerait son propre contrat à terme sur la cryptomonnaie le 18 décembre.

Le bitcoin a rebondi à 10.500 dollars (8.845 euros) vendredi après l’annonce, après être retombé à 9.500. La plus connue des monnaies virtuelles a dépassé la barre des 11.000 dollars cette semaine pour la première fois de son histoire, après un gain de plus de 1.000 dollars en seulement 12 heures, ce qui alimente les inquiétudes sur la formation d’une bulle.

Pour protéger les investisseurs contre l’extrême volatilité de la devise numérique, le CME et le CBOE fixeront des règles de couverture plus strictes que d’habitude, y compris l’exigence de dépôts de garantie initiaux situés entre 35% et 40%.

Les opérateurs de marchés ont également accepté de signer des accords d’échange d’information et d’envoyer à la CFTC les données sur le processus de réglement de fin de journée, afin de que le régulateur puisse procéder à sa propre supervision.

Le président de la CFTC, Christopher Giancarlo, a toutefois averti les investisseurs que le marché au comptant (“cash”) du bitcoin restait largement non-régulé et hors du contrôle de la CFTC.

“Nous nous attendons à ce que les marchés à terme, via des accords d’échange d’information, surveillent l’activité de trading sur les plates-formes “cash” concernées quant à l’impact éventuel sur les contrats à terme, y compris d’éventuelles manipulations de marché et perturbations du marché liées aux brusques envolées et effondrements des cours, et aux interruptions de transactions”, a-t-il dit dans un communiqué.

“Néanmoins, les investisseurs doivent être conscients du niveau élevé de volatilité potentielle et du risque attaché à la négociation de ces contrats”, a-t-il ajouté.

Créé en 2008, le bitcoin utilise la technologie des chaînes de blocs (blockchain) pour un transfert rapide et anonyme de fonds sans recourir à un système centralisé de paiement.

Il est l’actif qui s’est le plus apprécié cette année et sa valorisation s’est accélérée ces derniers mois, l’annonce que le CME et le CBOE avaient l’intention de lancer des contrats à terme ayant attiré une demande nouvelle d’investisseurs institutionnels.

Mais ses détracteurs, dont le patron de JPMorgan, Jamie Dimon, y voient une bulle spéculative, déconnectée de l’économie réelle et du fonctionnement des marchés financiers. (Michelle Price et John McCrank, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below