November 30, 2017 / 8:04 AM / 6 months ago

La Corée du Sud relève ses taux pour la 1ère fois depuis six ans

SEOUL, 30 novembre (Reuters) - La banque centrale de Corée du Sud (BOK) a relevé jeudi comme prévu ses taux d’intérêt pour la première fois depuis plus de six ans, mais ses inquiétudes pour le marché de l’emploi ont tempéré les anticipations des investisseurs d’un resserrement monétaire rapide.

Le comité de politique monétaire de l’institut d’émission a voté par six voix contre une, en faveur d’une hausse du taux de référence, à 1,50% contre 1,25%, qui était un plus bas historique, mettant un terme à cinq ans de politique accommodante alors que de solides exportations dopent la croissance économique.

La voix dissonnante d’un des membres du comité, Cho Dong-chul, et les perspectives d’un relèvement des taux moins rapide qu’anticipé par les marchés, ont pesé sur le won, qui a perdu plus de 1% contre le dollar, atteignant un plus bas de 1.090,2.

Interrogé lors d’une conférence de presse sur le pilotage de la politique monétaire à court terme, le gouverneur de l’institut d’émission Lee Ju-yeol s’est borné à répondre que la BOK surveillerait de près la croissance et l’inflation pour juger si d’autres hausses de taux étaient nécessaires.

Dix-huit des 21 économistes interrogés par Reuters avaient anticipé ce resserrement monétaire, tandis que trois autres s’étaient prononcés pour un maintien des taux à 1,25%.

Dans un communiqué publié après cette annonce, la banque centrale s’inquiéte des conditions fragiles du marché du travail et souligne que les prévisions de croissance seront légèrement supérieures à celles estimées en octobre, ce qui suggère que les responsables de la banque centrale ne s’orientent pas vers un resserrement monétaire rapide, contrairement aux anticipations du marché.

La référence à l’amélioration du marché du travail, qui figurait dans les communiqués précédents, a disparu de celui-ci, la banque centrale indiquant en revanche que le marché de l’emploi “a montré des signes de légère faiblesse”.

En octobre, la BOK a relevé sa prévision de croissance pour 2017 à 3% contre 2,8% auparvant et son anticipation d’inflation à 2%, contre 1,9%.

En dépit de la hausse de jeudi, le retour à une politique monétaire normalisée sera long.

La décision de la banque centrale de Corée du sud s’inscrit dans le mouvement général de resserrement monétaire des banques centrales mondiales, déjà lancé par la Réserve fédérale américaine, la Banque du Canada et la Banque d’Angleterre. (Cynthia Kim et Christine Kim; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below