November 15, 2017 / 3:43 PM / a year ago

La Grèce annonce un échange de dette portant sur 30 milliards d'euros

ATHENES, 15 novembre (Reuters) - La Grèce a invité mercredi les détenteurs d’environ 30 milliards d’euros de dette publique répartis sur 20 émissions obligataires existantes à les échanger contre cinq nouvelles lignes, dans le but affiché d’améliorer la liquidité du marché à l’approche de la fin du plan d’aide internationale, en août prochain.

Les 20 lignes concernées par le projet ont toutes été émises en 2012 dans le cadre d’une offre d’échange volontaire lors de laquelle les investisseurs participants ont accepté de voir la valeur nominale de leurs créances réduite de 53,5%.

“C’est une nouvelle très importante pour les obligations d’Etat grecques parce que cela se traduira par une liquidité accrue pour le marché”, a commenté Sebastian Fellechner, responsable de stratégies taux de DZ Bank. “Les spreads (écarts de rendement) des obligations grecques ont déjà diminué par anticipation.”

Les nouvelles obligations auront des maturités de cinq, 10, 15, 17 et 25 ans, a précisé Athènes, ce qui permettra d’étaler les échéances et d’améliorer la “profondeur” du marché des emprunts d’Etat grecs.

L’offre est volontaire et devrait être close le 28 novembre à 16h00 GMT, a précisé l’agence publique de gestion de la dette.

Elle a ajouté que l’opération visait à “normaliser la courbe de rendements de la République hellénique” en mettant sur le marché une série réduite d’émissions de référence (“benchmark”) qui auront “une liquidité nettement supérieure” à celle des lignes actuelles.

La dette publique grecque, qui représente un montant total de 319 milliards d’euros, est détenue à environ 80% par les autres Etats de la zone euro et le Fonds monétaire international (FMI). Les titres traités sur le marché secondaire, qui représentent une quarantaine de milliards, sont détenus principalement par des banques grecques, des fonds de pension et des investisseurs étrangers.

Les rendements des emprunts grecs étaient en net recul après l’annonce de l’offre d’échange, le dix ans revenant sous 5,12% et le cinq ans à 4,129%.

La Bourse d’Athènes, elle, perdait 0,19% en fin de séance après avoir passé une partie de la journée dans le vert, à contre-courant de la tendance dominante sur les marchés actions européens. (Lefteris Papadimas et Renee Maltezou, avec Dana Ranasinghe à Londres; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below