November 10, 2017 / 2:29 PM / in a year

Brexit-L'UE demande des clarifications à Londres d'ici deux semaines

BRUXELLES, 10 novembre (Reuters) - L’Union européenne a demandé vendredi au Royaume-Uni de lui fournir d’ici deux semaines des clarifications sur les engagements financiers qu’il entend tenir dans le cadre du Brexit, prévu le 29 mars 2019, faute de quoi les négociations risquent d’être retardées.

Fournir les explications demandées “est absolument vital si nous voulons réaliser des progrès suffisants en décembre”, a déclaré le négociateur de l’UE, Michel Barnier, après une rencontre à Bruxelles avec le ministre britannique du Brexit, David Davis.

Tous les détails sur le “chèque” britannique doivent être réglés maintenant car il faut des “progrès réels et sincères”, a ajouté Michel Barnier lors d’une conférence de presse avec Davis.

Il faut que ces clarifications soient faites d’ici deux semaines, à temps pour la session de négociations qui doit débuter le 4 décembre.

“Si ce n’est pas le cas, alors nous continuerons et cela repoussera d’autant l’ouverture des discussions sur l’avenir” des relations entre Londres et l’Union, a ajouté le négociateur de l’UE.

Il a souligné que des progrès restaient à faire sur les trois dossiers-clés des discussions: le montant du “chèque” britannique, les droits des ressortissants de l’UE vivant au Royaume-uni et ceux des Britanniques vivant dans l’UE, la question de la frontière entre l’Irlande et l’Irlande du Nord.

Le prochain Conseil européen est prévu les 14 et 15 décembre à Bruxelles et faute de clarifications apportées par Londres, il ne sera probablement pas possible de passer à la phase deux des négociations, qui porteront sur les relations commerciales futures entre l’UE et la Grande-Bretagne.

David Davis, lors de cette conférence de presse, a estimé que des progrès techniques avaient été réalisés mais que des décisions politiques étaient nécessaires pour aller de l’avant.

L’UE estime à environ 60 milliards d’euros le montant du chèque que lui doit la Grande-Bretagne mais Londres n’a avancé pour l’instant aucun chiffre. (Alastair Macdonald, Gabriela Baczynska et Jan Strupczewski, Guy Kerivel pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below