October 24, 2017 / 6:57 AM / 7 months ago

France-Le climat des affaires reste à un haut niveau en octobre

PARIS, 24 octobre (Reuters) - Le climat des affaires en France s’est effrité en octobre par rapport à son niveau de septembre, qui a été revu en hausse, et se maintient bien au-dessus de sa moyenne de long terme, selon les données publiées mardi par l’Insee.

L’indicateur global du climat des affaires, calculé à partir des réponses des chefs d’entreprise interrogés dans le cadre de cette enquête mensuelle, cède ainsi un point, à 109, alors que la marque de septembre a été revue en hausse dans les mêmes proportions à 110.

Il évolue maintenant depuis plus de deux ans au-dessus ou au niveau de sa moyenne de long terme, calée à 100.

Par secteurs, l’indicateur de l’industrie manufacturière est resté stable à 111, mais là encore par rapport à une marque de septembre révisée en hausse d’un point. Les économistes interrogés par Reuters l’attendaient en moyenne à 110.

Celui des services perd un point, à 107, et l’indicateur du bâtiment en gagne un, à 105. Celui du commerce de détail progresse de même d’un point, à 113, son meilleur niveau depuis janvier 2008.

L’indicateur de retournement pour l’ensemble de l’économie reste dans la zone indiquant un climat conjoncturel favorable, souligne l’Insee.

Le nouvel indicateur du climat de l’emploi, inauguré en avril, s’inscrit quant à lui en hausse de deux points, à 109.

Dans l’industrie manufacturière, le solde d’opinions des chefs d’entreprise sur leur production passée est reparti à la hausse mais celui sur leurs perspectives personnelles de production fléchit, tout en restant largement au-dessus de sa moyenne.

Les industriels sont en revanche beaucoup plus optimistes sur les perspectives générales de production du secteur, le solde correspondant atteignant son plus haut niveau depuis août 2000.

Leurs opinions sur les carnets de commandes globaux et étrangers se stabilisent à leur plus haut niveau depuis mars 2008.

Dans son enquête trimestrielle de conjoncture dans l’industrie publiée en parallèle, l’Insee fait état d’une hausse du taux d’utilisation des capacités de production à 84,9% (+0,3 point).

Selon l’Insee, davantage d’industriels que dans la précédente enquête de juillet estiment qu’ils ne pourraient pas produire davantage s’ils recevaient plus de commandes et les goulots de production s’accroissent.

L’indicateur correspondant est nettement supérieur à sa moyenne de long terme. La proportion d’entreprises confrontées à des difficultés d’offre augmente nettement.

Dans les services, les soldes sur l’activité et la demande prévues s’effritent par rapport à septembre tout en se maintenant aussi à un niveau élevé.

Les soldes relatifs aux effectifs, également bien supérieurs à leur moyenne de long terme, s’accroissent quant à eux en octobre, surtout du fait des services hors intérim. Parallèlement, le solde d’opinion relatif aux difficultés de recrutement atteint son plus haut niveau depuis octobre 2008.

Statistiques détaillées sur le site de l’Insee :

Climat des affaires https //www.insee.fr/fr/statistiques/3146824

Industrie manufacturière here

Industrie manufacturière (enquête trimestrielle) here

Services here

Bâtiment here

Commerce de détail here

Le point sur la conjoncture française

Yann Le Guernigou

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below