11 juillet 2017 / 18:20 / dans 3 mois

France-Bolloré réclame €13 mlns au CSA après l'affaire Hanouna

PARIS, 11 juillet (Reuters) - Le patron du groupe Canal+, Vincent Bolloré, réclame 13 millions d‘euros au Conseil supérieur de l‘audiovisuel à la suite de la sanction publicitaire prononcée à l‘encontre de l‘émission de C8 “Touche Pas à mon poste” et son animateur, Cyril Hanouna, a-t-on appris mardi auprès du CSA.

Selon une porte-parole, qui confirme une information en ce sens du Canard enchaîné, le CSA a reçu la semaine dernière deux courriers contestant deux sanctions prononcées contre cette émission, l‘un réclamant quatre millions d‘euros et l‘autre neuf millions d‘euros.

Le CSA dispose de deux mois pour accéder ou non à cette demande.

Le gendarme de l‘audiovisuel a sanctionné C8 le mois dernier pour des séquences diffusées le 3 novembre et le 7 décembre 2016 au titre de la “méconnaissance du respect de la dignité humaine” et de “l‘encouragement à un comportement discriminatoire”.

Les sanctions revenaient à priver de publicité pendant trois semaines l‘émission phare de C8. La chaîne gratuite du groupe Canal+ avait dénoncé le caractère “disprortionné et discriminatoire” de cette décision.

L‘émission de Cyril Hanouna a une nouvelle fois suscité la polémique en mai dernier à la suite d‘un canular jugé homophobe.

Le CSA a ouvert une nouvelle procédure concernant cette séquence, qui avait conduit plusieurs annonceurs à retirer leurs publicités de “Touche pas à mon poste”. (Elizabeth Pineau, édité par Sophie Louet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below