7 juillet 2017 / 10:51 / il y a 2 mois

France-Le retour du jour de carence des fonctionnaires contesté

PARIS, 7 juillet (Reuters) - Organisations syndicales et opposition de gauche s'insurgent contre le rétablissement de jour de carence dans la fonction publique, une mesure annoncée dans le cadre de l'effort de réduction des dépenses publiques annoncé par l'exécutif.

Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé jeudi soir le rétablissement du jour de carence dans la fonction publique et confirmé qu'une diminution de 120.000 du nombre de fonctionnaires serait nécessaire sur le quinquennat, deux engagements pris par Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle.

Ces déclarations ont été accueillies plus que fraîchement par les syndicats, qui avaient déjà dénoncé la semaine dernière l'annonce du gel de la rémunération des fonctionnaires en 2018.

Pour la FSU, principal syndicat de fonctionnaires, "rétablir le jour de carence revient à diminuer le salaire des fonctionnaires en arrêt maladie" et la réduction des arrêts maladie dans la fonction publique passe plutôt par une action sur les conditions de travail et un renforcement de la médecine de prévention.

La CGT a dénoncé "une mesure absurde qui culpabilise les fonctionnaires", par le biais de son secrétaire général Phillipe Martinez, qui s'exprimait sur LCI.

Olivier Faure, vice-président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, s'interroge sur les orientations du gouvernement. "Après deux discours de politique générale, l'exécutif a-t-il encore beaucoup d'annonces cachées ?", a-t-il écrit sur Twitter.

Pour le vice-président du Front National, Florian Philippot, la mesure va dans le bon sens, mais "on ne peut pas offrir que ça comme perspective d'avenir aux fonctionnaires".

Selon Gérald Darmanin, le "micro‐absentéisme" dans la fonction publique coûte environ 170 millions d'euros par an.

En cas de maladie, les fonctionnaires sont indemnisés dès le premier jour par l'assurance maladie, tandis que les salariés du privé ne le sont qu'à partir du quatrième jour - même si selon les conventions collectives, de nombreuses entreprises prennent en charge une partie ou la totalité de cette période de carence.

L'instauration d'un jour de carence pour les fonctionnaires consiste donc à ne les indemniser qu'à partir du deuxième jour d'arrêt maladie.

Cette mesure, mise en place à la fin du quinquennat de Nicolas Sarkozy et supprimée au début de celui de François Hollande, a été en vigueur du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2013. (Caroline Pailliez et Cyril Camu, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below