6 juillet 2017 / 11:50 / il y a 5 mois

La BCE a songé à ne plus s'engager sur les rachats d'actifs-minutes

FRANCFORT, 6 juillet (Reuters) - Le Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) a envisagé lors de sa réunion des 7 et 8 juin de supprimer de son message de politique monétaire sa promesse d‘accroître ou de prolonger si nécessaire son programme de rachats d‘actifs, montre le compte-rendu de cette réunion publié jeudi.

Les responsables de la politique monétaire de la BCE ont débattu de la suppression de ce “biais accommodant” mais ont renoncé à passer à l‘action car la reprise économique dans la zone euro ne s‘est pas encore traduite en une accélération de l‘inflation.

Ils sont néanmoins convenus de débattre à nouveau de cette question lors de leurs prochaines réunions.

“Si la confiance dans les perspectives d‘inflation continue de s‘améliorer, l‘idée de conserver ce biais pourrait être réexaminée”, est-il écrit dans le compte-rendu.

Les gouverneurs de la BCE ont souligné la nécessité de rester prudents dans leur communication pour ne provoquer de désordres sur les marchés financiers s‘ils donnaient l‘impression de tourner le dos à leur politique ultra-accommodante faite de taux bas et de rachats d‘actifs.

A l‘issue de cette réunion du mois de juin, la BCE a laissé en l‘état sa politique ultra-accommodante mais a abandonné toute référence à d‘éventuelles baisses de taux face à l‘amélioration des perspectives économiques dans la zone euro. (Francesco Canepa; Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below