3 juillet 2017 / 15:09 / dans 5 mois

Siemens voit des partenariats ferroviaires comme alternative

MUNICH, 3 juillet (Reuters) - Le président du directoire de Siemens a déclaré que des partenariats dans le cadre de grands contrats étaient une alternative possible à des opérations de rapprochement, en réponse à des questions sur l‘avancée des négociations avec Bombardier dans le secteur du matériel de transport.

“Vous pouvez aussi travailler ensemble, ce n‘est pas toujours obligé d‘être une grande affaire de fusion et acquisition”, a dit Joe Kaeser à la presse en marge d‘une conférence, tout en refusant d‘aborder directement la question de négociations avec Bombardier.

Des sources proches du dossier ont indiqué à Reuters en avril que les négociations entre Siemens et Bombardier en vue d‘un rapprochement de leurs activités ferroviaires au sein d‘une coentreprise étaient compliquées par le souhait de chacune des deux sociétés de conserver le contrôle de la coentreprise.

Kaeser a dit que bien que les équipementiers ferroviaires doivent s‘interroger sur la stratégie à adopter face à la concurrence féroce dans le secteur, ni Siemens ni ses pairs n‘étaient en situation de devoir agir immédiatement. (Irene Preisinger, Juliette Rouillon pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below