3 juillet 2017 / 09:49 / il y a 4 mois

CHANGES-La livre sterling rechute après un PMI décevant

LONDRES, 3 juillet (Reuters) - La livre sterling est retombée sous le seuil de 1,30 dollar lundi sur le marché des changes après un indicateur inférieur aux attentes sur l‘activité manufacturière au Royaume-Uni, susceptible de remettre en cause les anticipations de hausse de taux de la Banque d‘Angleterre cette année.

L‘indice des directeurs d‘achat (PMI) du secteur manufacturier britannique est revenu à 54,3 en juin après un chiffre révisé en baisse à 56,3 pour mai, un plus bas de trois mois inférieur à la plus pessimiste des estimations des économistes interrogés par Reuters.

L‘enquête de l‘institut IHS Markit suggère notamment que les commandes à l‘export ne profitent pas de la faiblesse de la livre depuis le vote du 23 juin 2016 pour la sortie du pays de l‘Union européenne.

La livre sterling est tombée à 1,2962 dollar quelques minutes après la publication de l‘enquête et vers 09h40 GMT, elle abandonnait 0,45% à 1,2967 dollar. Au même moment, l‘euro prenait 0,1% face à la devise britannique à 87,78 pence .

La livre avait atteint vendredi un plus haut de six semaines face au dollar à 1,3030, profitant des spéculations sur une possible hausse de taux de la Banque d‘Angleterre (BoE) dans les mois à venir, peut-être dès août, face à la montée de l‘inflation.

Ces anticipations, nourries entre autres par des déclarations de responsables de la BoE, ont permis à la devise britannique d‘enregistrer sa plus forte hausse hebdomadaire face au billet vert depuis près de huit mois, une progression de près de 2,5%.

“Le secteur manufacturier britannique s‘effondre et cela montre clairement que l‘économie ne se porte pas bien du tout”, a commenté lundi Naeem Aslam, analyste de Think Markets.

“La baisse du sterling ne profite pas aux industriels parce que les consommateurs se serrent la ceinture et que la croissance des salaires est catastrophique. Les attentes vont se focaliser sur le PMI des services, prévu mercredi.”

Après les propos tenus la semaine dernière par Mark Carney, le gouverneur de la BoE, sur la possibilité d‘une hausse de taux, les investisseurs ont revu à la hausse, à près de 50%, la probabilité d‘un tel resserrement de la politique monétaire d‘ici la fin de l‘année.

Mais cette hypothèse est loin de convaincre tous les observateurs.

“Même si la baisse de taux de 25 points de base décidée après le Brexit (en août 2016-ndlr) était annulée, les obstacles structurels devraient laisser les taux britanniques ancrés à des niveaux historiquement faibles, ce qui tend à limiter le potentiel de hausse du sterling lié à la politique de la BoE”, écrit ainsi Viraj Patel, responsable de la stratégie devises d‘ING, dans une note aux clients de la banque.

Jemima Kelly; Marc Angrand pour le service français, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below