3 juillet 2017 / 06:18 / il y a 3 mois

La confiance des industriels japonais à un pic de trois ans-Tankan

TOKYO, 3 juillet (Reuters) - La confiance des grands groupes manufacturiers japonais a atteint son plus haut niveau depuis plus de trois ans au deuxième trimestre, selon l‘enquête trimestrielle “tankan” de la Banque du Japon publiée lundi, confirmant les signes d‘accélération de la reprise au sein de la troisième économie mondiale.

Alors que les entreprises considèrent que le marché du travail n‘a jamais été aussi tendu depuis 25 ans au Japon, le gouvernement espère que cela se traduira par des hausses de salaires, qui contribueraient à alimenter la reprise.

Cette étude renforce les déclarations de la Banque du Japon (BoJ), qui considère que l‘économie évolue vers une expansion modérée, bien que des sources estiment que les prix bas et les pressions sur les salaires devraient probablement la contraindre à réduire ses prévisions d‘inflation lors de son évaluation économique en juillet.

L‘indice phare de l‘enquête “tankan” a grimpé à +17 en juin contre +12 trois mois auparavant, son troisième trimestre d‘affilée de hausse et son meilleur niveau depuis mars 2014. La prévision médiane du marché était à +15.

Cette performance est en partie due aux constructeurs automobiles et aux fabricants de machines qui ont profité d‘une solide demande asiatique.

“L‘étude confirme l‘optimisme de la BoJ pour l‘économie”, a déclaré Yuichiro Nagai, économiste chez Barclays Securities.

“Mais un fossé demeure entre une économie solide et une inflation molle. Si la BoJ revoit à la baisse ses prévisions d‘inflation lors de son prochaine réunion, les investisseurs comprendront qu‘un infléchissement de sa politique monétaire ultra-accommodante n‘est pas encore à l‘ordre du jour.”

L‘indice du moral des grandes entreprises non industrielles a pour sa part augmenté à +23, contre +20 en mars, conformément à la prévision médiane du marché. Il s‘agit du deuxième trimestre consécutif de hausse et d‘un pic depuis décembre 2015.

Ces données figurent parmi les facteurs que les neuf membres de la BoJ prendront en compte lors de leur réunion d‘évaluation économique prévue les 19 et 20 juillet.

Une étude distincte a montré que la croissance de l‘activité manufacturière au Japon avait ralenti en juin en raison de la faiblesse de la demande intérieure. L‘indice définitif du PMI Markit/Nikkei s‘est établi à 52,4 en juin, contre 53,1 en mai.

L‘économie japonaise a enregistré une croissance de 1% au premier trimestre en rythme annualisé grâce à de solides exportations et à une reprise de la consommation des ménages. (Leika Kihara et Tetsushi Kajimoto; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below