6 juillet 2017 / 06:34 / il y a 3 mois

Allemagne/Indicateurs-Hausse plus forte que prévu des ventes au détail

BERLIN/FRANCFORT, 31 juillet (Reuters) - Principaux indicateurs économiques allemands publiés depuis le début du mois :

* HAUSSE PLUS FORTE QUE PRÉVU DES VENTES AU DÉTAIL EN JUIN

31 juillet - Les ventes au détail ont progressé bien plus fortement que prévu en Allemagne en juin par rapport au mois précédent, laissant entrevoir une contribution sustantielle de la consommation privée à la croissance de la première économie européenne cette année.

La statistique, notoirement volatile et souvent sujette à révision, fait ressortir pour juin une hausse de 1,1% en termes réels, selon les données publiées lundi par Destatis, l‘office fédéral de la statistique. Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne une progression limitée à 0,2% après +0,5% en mai.

Sur un an, les ventes au détail ont augmenté de 1,5% en juin alors que la prévision des économistes était de +2,7%.

Tableau

* INFLATION À 1,5% EN JUILLET, CONSENSUS DE 1,4%

* 28 juillet - L‘inflation est restée stable en juillet, défiant ainsi les prévisions des économistes qui la voyaient reculer, montrent des données officielles publiées vendredi, notamment caractérisées par une envolée des prix alimentaires.

Les prix à la consommation, harmonisées aux normes européennes (HICP), ont ainsi augmenté de 1,5% sur un an, comme en juin, a précisé Destatis, l‘office fédéral des statistiques.

Les économistes sondés par Reuters avaient tablé sur une inflation de 1,4%.

Sur un mois, les prix ont augmenté de 0,4% contre un consensus de 0,3%.

Outre le poste alimentaire, les prix de l‘énergie, des biens, des services et des loyers ont également augmenté.

Tableau

LE MORAL DES MÉNAGES AU PLUS HAUT DEPUIS 16 ANS-GFK

* 27 juillet - Le moral des ménages a atteint un nouveau plus haut de près de 16 ans à l‘approche du mois d‘août, confortant le scénario d‘une croissance de la première économie de la zone euro qui restera soutenue par la demande privée.

Publié jeudi, l‘indice de l‘institut GfK de Nuremberg est ressorti à 10,8, nouveau plus haut depuis octobre 2001.

Les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient à un indice inchangé par rapport au mois précédent à 10,6.

GfK a expliqué la progression de l‘indice par les anticipations d‘une poursuite de la croissance de l‘économie allemande en dépit de risques comme la montée du protectionnisme aux Etats-Unis, la perspective de négociations difficiles sur le Brexit ou les relations de plus en plus tendues entre l‘Allemagne et la Turquie.

“Du point de vue des consommateurs, le moteur de l‘économie allemande tourne à plein régime”, a dit Rolf Bürkl, chercheur du GfK.

NOUVEAU RECORD POUR L‘INDICE IFO EN JUILLET

* 25 juillet - Le climat des affaires s‘est encore amélioré en juillet, atteignant un nouveau record après ceux des deux mois précédents alors que l‘appréciation récente de l‘euro faisait craindre un changement d‘humeur.

Publié mardi, l‘indice calculé par l‘institut munichois Ifo a atteint 116,0 contre 115,2 (révisé de 115,1) en juin et 108,3 en juillet 2016. Les économistes interrogés par Reuters l‘attendaient en moyenne à 114,9.

Les évaluations que les chefs d‘entreprises font de leur situation actuelle et de leurs perspectives à six mois ont de fait encore progressé en juillet. Les sous-indices les mesurant sont ressortis à respectivement 125,4 et 107,3, contre 124,2 et 106,8 le mois précédent, dépassant là aussi le consensus.

“Le sentiment au sein des entreprises allemandes est euphorique”, déclare Clemens Fuest, le président de l‘Ifo, dans un communiqué. “La satisfaction des entreprises dans leur situation actuelle est à son niveau le plus élevé depuis la réunification allemande. Leurs perspectives à court terme se sont également améliorées. L‘économie allemande continue d‘aller de l‘avant.”

Développé Tableau

* STABILITÉ DES PRIX PRODUCTEURS EN JUIN

20 juillet - Les prix producteurs sont restés stables en juin, après une baisse de 0,2% le mois précédent, selon les données publiées jeudi par Destatis.

Sur un an, la hausse ralentit à +2,4% après +2,8% en mai.

Les économistes prévoyaient en moyenne un repli de 0,1% sur le mois et une hausse de 2,3% sur un an.

Tableau

* LE MORAL DE L‘INVESTISSEUR PLUS ALTÉRÉ QUE PRÉVU

18 juillet - Le moral des investisseurs s‘est altéré pour le deuxième mois d‘affilée en juillet, tout en restant à un niveau relativement élevé, et les perspectives de croissance de la première économie européenne restent positives, selon l‘institut d‘études économiques ZEW.

L‘indice du sentiment économique de l‘institut de Mannheim publié mardi est ressorti à 17,5 contre 18,6 en juin et un consensus Reuters le donnant à 18,0.

Le sous-indice mesurant le sentiment des investisseurs vis-à-vis de la conjoncture a fléchi à 86,4 contre 88,0. Les économistes interrogés par Reuters attendaient un sous-indice inchangé.

“Notre diagnostic général de la situation économique de l‘Allemagne reste inchangé par rapport au mois précédent. Les perspectives de croissance économique dans les six mois à venir restent positives”, dit Achim Wambach, président de l‘institut ZEW.

* L‘INFLATION REPART À LA HAUSSE EN JUIN (+0,2%)

13 juillet - Les prix à la consommation, calculés à partir de normes européennes harmonisées, sont en hausse de 0,2% en juin par rapport à mai et de 1,5% sur un an, a dit jeudi Destatis, office fédéral de la statistique, confirmant ainsi ses premières estimations fournies le mois dernier.

L‘objectif de la Banque centrale européenne (BCE) est d‘une inflation légèrement en-deçà de 2% pour l‘ensemble de la zone euro. En mai, les prix à la consommation allemands avaient baissé de 0,2% sur un mois et progressé de 1,4% sur un an.

Calculé selon les normes nationales, la hausse de 0,2% des prix sur un mois est également confirmée pour le mois de juin, tout comme le taux d‘inflation de 1,6% sur un an.

Tableau

* HAUSSE PLUS FORTE QUE PRÉVU DES EXPORTATIONS EN MAI

10 juillet - Les exportations ont progressé plus que prévu en mai et leur hausse a été plus importante que celle des importations, permettant ainsi à la première économie d‘Europe d‘accroître son excédent commercial.

En données corrigées des variations saisonnières, les exportations ont progressé de 1,4% par rapport à avril, leur cinquième hausse mensuelle, tandis que les importations ont augmenté de 1,2%, montrent les données publiées lundi par Destatis.

Les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient en moyenne à une hausse de 0,3% pour les exportations et une augmentation de 0,5% pour les importations.

Avec ces derniers chiffres, l‘excédent commercial de l‘Allemagne a atteint à 20,3 milliards d‘euros en mai contre 19,7 milliards en avril (chiffre révisé). Le consensus était à 20,3 milliards d‘euros.

En données brutes, l‘excédent des comptes courants, qui mesure le flux des biens, des services et des investissements, a avancé à 17,3 milliards d‘euros, contre 14,9 milliards d‘euros en avril (chiffre révisé).

Tableau

* HAUSSE DE 0,8% DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN AVRIL

8 juin - La production industrielle a augmenté plus que prévu en avril, selon les données publiées jeudi par le ministère de l‘Economie, renforçant les espoirs qu‘elle contribuera à prolonger la reprise de la première économie de la zone euro, après le chiffre décevant des commandes à l‘industrie.

Cette production a augmenté de 0,8% en avril alors que les économistes interrogés par Reuters anticipaient une hausse de 0,5%.

La production dans le secteur de l‘énergie et celle de biens intermédiaires ont largement contribué à cette performance.

La hausse du mois de mars a pour sa part été révisée en baisse de 0,1%, à contre -0,4% lors de la précédente estimation.

Tableau

* LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN HAUSSE DE 1,2% EN MAI

7 juillet - La production industrielle a augmenté davantage que prévu en mai, ce qui renforce l‘hypothèse d‘une contribution du secteur secondaire à la croissance de la première économie d‘Europe au deuxième trimestre.

La production industrielle allemande a grimpé de 1,2% sur un mois en mai, montrent les données publiées vendredi par le ministère de l‘Economie, alors que les économistes interrogés par Reuters anticipaient une hausse limitée à 0,3%.

Il s‘agit d‘un cinquième mois consécutif de progression.

La hausse du mois d‘avril a été révisée en baisse de 0,1 point à 0,7%.

Tableau

* HAUSSE DE 1,0% DES COMMANDES À L‘INDUSTRIE EN MAI

6 juillet - Le ministère de l‘Economie a annoncé jeudi une progression de 1,0% des commandes à l‘industrie au mois de mai, un rythme inférieur aux attentes des économistes interrogés par Reuters.

Les commandes en février ont progressé de 1,0%, après une baisse de 2,2% en avril, selon les chiffres révisés en baisse, et alors que les attentes des économistes étaient à +2,0%.

Les commandes intérieures ont baissé de 1,9%, tandis que les commandes à l‘exportation ont progressé de 3,1%.

Tableau

Les indicateurs allemands en temps réel

Les indicateurs publiés en juin (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below