29 juin 2017 / 11:13 / il y a 2 mois

Eolien-Quadran veut des partenaires pour son projet flottant

PARIS, 29 juin (Reuters) - Des discussions sont en cours afin d'ouvrir le capital du futur parc d'éoliennes flottantes français EolMed, a indiqué jeudi le groupe Quadran, maître d'oeuvre et chef de file du projet.

Ce projet pilote prévoit la construction de quatre éoliennes flottantes de 6,2 mégawatts (MW) chacune ancrées à 16 km des côtes au large de Gruissan et de Port-La-Nouvelle (Aude), dont la mise en service est programmée pour fin 2020 ou début 2021.

Son coût total est estimé à 215 millions d'euros, pour un investissement composé à 20% de fonds propres, à 40% d'emprunts auprès de banques et de fonds privés, et à 40% également d'aides de l'État.

Le projet restera détenu par Lucia Holding, propriétaire de Quadran, une fois que ce dernier aura été racheté par Direct Energie, une opération dont la finalisation est prévue pour octobre ou novembre prochain.

"Nous avons toujours dit que le capital d'EolMed serait ouvert. Aujourd'hui, on discute avec un certain nombre de partenaires", a indiqué lors d'une conférence de presse Jérôme Billerey, directeur général de Quadran.

La région Occitanie a déjà donné son accord pour prendre 5% du projet, qui pourrait également accueillir d'ici à début 2019 des collectivités du littoral, la Caisse des dépôts et Direct Energie, tandis que Lucia en conserverait 40% à 55%, a précisé Jérôme Billerey.

Le dirigeant, qui restera à la tête de Quadran une fois la société rachetée par Direct Energie, a également indiqué que le coût de revient de l'éolien flottant s'établissait entre 200 et 300 euros du mégawatt/heure (MWh) et que le défi consistait à le faire baisser autour de 100 euros/MWh, voire moins, d'ici 10 ans.

Le futur parc EolMed fait actuellement l'objet d'une consultation publique, avant le dépôt de demandes d'autorisation fin 2017 et une décision finale d'investissement début 2019. D'une puissance totale de 24,8 MW, il permettra de produire la consommation électrique annuelle de 50.000 habitants, pour une durée d'exploitation prévue de 20 ans.

Trois autres projets de parcs d'éoliennes flottantes ont été attribués en France, sur les zones de Groix (Morbihan), Faraman (Bouches-du-Rhône) et Leucate (Aude), qui seront respectivement pilotés par la société EolFi, EDF et Engie.

Ancrées à des sols marins pouvant aller jusqu'à 200 m de fond, les éoliennes sur structures flottantes permettent de s'affranchir de certaines contraintes de profondeur et de relief et peuvent être installées plus loin des côtes que les éoliennes en mer posées, afin de capter des vents forts et réguliers.

Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below