29 juin 2017 / 12:08 / il y a 2 mois

Un gros effort indispensable sur la dépense-Cour des comptes

PARIS, 29 juin (Reuters) - La France ne pourra pas afficher en fin d'année un déficit public inférieur à 3% de son produit intérieur brut (PIB) comme elle s'y était engagée auprès de ses partenaires européens sans une "action vigoureuse et rapide", prévient la Cour des comptes dans un rapport publié jeudi, en appelant également à "une action résolue sur la dépense" au cours des prochaines années.

Le quinquennat d'Emmanuel Macron, qui a débuté dans un contexte économique plutôt favorable risque donc de connaître une entame plus complexe sur le plan budgétaire.

Les marges de manoeuvre manquent pour concilier sa volonté de sérieux budgétaire et la mise en oeuvre du programme sur lequel il a été élu le 7 mai, notamment les mesures fiscales en faveurs des entreprises et des ménages ainsi que le plan d'investissements publics annoncé pendant la campagne.

Dans son rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques, qui intègre l'audit réalisé à la demande du Premier ministre Edouard Philippe et ne prend en compte que les mesures déjà votées - donc hors promesses de campagne du nouveau président de la République - la Cour évoque "des dépenses publiques manifestement sous-évaluées" et "des recettes publiques un peu surestimées" par le précédent gouvernement. (Myriam Rivet, avec Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below