22 juin 2017 / 09:19 / il y a 2 mois

BOURSE-ADP en hausse, Deutsche Bank passe à l'achat

PARIS, 22 juin (Reuters) - L'action Groupe Aéroport de Paris évolue en hausse jeudi matin à la Bourse de Paris après le changement de recommandation des analystes de Deutsche Bank, qui se montrent optimistes sur la croissance des bénéfices du gestionnaire des aéroports de Paris.

A 11h12, le titre Groupe ADP gagne 0,35% à 145,3 euros, après avoir gagné jusqu'à 2,8%. L'indice SBF 120 cède pour sa part 0,54%.

Deutsche Bank a relevé son opinion sur la valeur de "conserver" à "acheter", en revoyant également à la hausse son objectif de cours à 161 euros contre 91 euros.

L'exploitant des aéroports de Roissy et d'Orly est la seule valeur du secteur en Europe pour laquelle l'intermédiaire anticipe une hausse des bénéfices à moyen-terme.

Les analystes de Deutsche Bank ont relevé de 6% leur prévision d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) pour 2017, après avoir revu en hausse leur estimation de croissance du nombre de passagers de 1,3% à 3,3% pour cette année.

"Nous soulignons que Groupe ADP lui-même a relevé sa prévision du trafic de 1,95% à 3% après le bond enregistré depuis le début d'année", rappelle la banque allemande.

Le trafic de Paris Aéroport a progressé de 5% au premier trimestre porté notamment par le dynamisme de l'Europe et de l'Asie.

"Le trafic international se reprend particulièrement bien (+6% en Europe et +5,6% pour le reste de l'international), ce qui conforte la hausse de 2% de notre prévision de chiffre d'affaires par passager dans l'activité de distribution en 2017", écrivent les analystes de Deutsche Bank dans leur note.

En l'absence de catalyseurs de croissance, ils sont passés à "vendre" sur l'espagnol Aena, anticipant "un risque d'une nouvelle réduction significative des tarifs aéroportuaires, compte tenu de la surperformance du trafic par rapport aux estimations du régulateur".

L'action Aena perd 2,5% à la Bourse de Madrid.

Par ailleurs, d'après l'agence Bloomberg, Vinci étudierait avec des conseillers financiers la possibilité de faire une offre pour prendre le contrôle de Groupe ADP si l'Etat français décide de privatiser l'exploitant d'aéroports.

Un porte-parole de Vinci, joint par Reuters, n'a pas souhaité commenter ces informations.

La privatisation partielle ou totale d'ADP devrait être l'un des premiers dossiers de "l'Etat actionnaire" que pourraient trancher Emmanuel Macron et le gouvernement dans les mois, voire les semaines qui viennent, ont déclaré à Reuters début juin trois sources proches du dossier.

Dans une note publiée jeudi, les analystes de Kepler Cheuvreux rappellent que l'Etat actionnaire avait cédé en 2013 une participation de 8% dans ADP à Vinci et Predica avec une prime de 13% par rapport au cours de Bourse de l'époque.

"Sur la base de l'expérience de 2013, nous avons l'impression que beaucoup d'investisseurs espèrent un impact positif sur le cours d'ADP si l'Etat cède une participation supplémentaire", observent-ils. (Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below