20 juin 2017 / 21:36 / il y a 3 mois

LEAD 1-MSCI intègre dorénavant des actions de Chine continentale

(Actualisé avec des précisions, citations, analystes)

par Dion Rabouin

NEW YORK, 20 juin (Reuters) - Le spécialiste des indices MSCI a annoncé mardi qu‘il incluerait des actions chinoises dans son indice mondial des marchés émergents, une décision d‘un grand poids pour les marchés financiers internationaux et pour la Chine.

MSCI a décidé de ne pas réinclure l‘Argentine dans cet indice dont elle était sortie en 2009 et étudiera la question pour ce qui concerne l‘Arabie saoudite. Le Nigeria restera un marché “frontière” jusqu‘en novembre 2017 au moins, dans l‘attente d‘une nouvelle évaluation.

La décision du prestataire d‘intégrer des actions chinoises de catégorie A dans le très suivi indice des marchés émergents (Emerging Markets Index) pourrait aboutir à déplacer en une dizaine d‘années quelque 400 milliards de dollars de fonds gérés par les intermédiaires de marchés vers les places boursières de Chine continentale, estiment des analystes.

“Cette décision a reçu l‘assentiment général des investisseurs institutionnels internationaux que MSCI a consultés”, a expliqué MSCI

MSCI s‘était auparavant abstenu par trois fois d‘ouvrir cet indice aux actions chinoises libellées en yuan et cotées sur les Bourses de Shanghaï et de Shenzhen.

Les 222 valeurs qui ont été retenues ne devraient représenter que 0,73% de l‘indice dans un premier temps; elles seront étudiées par MSCI puis incluses dans des indices provisoires à partir du mois d‘août.

“L‘incidence initiale sur la composition des indices internationaux et régionaux sera très, très modeste”, observe Nick Beecroft (T. Rowe Price, Hong Kong).

“Toutefois, à long terme, en admettant que la libéralisation s‘amplifie et que les réformes des boursiers continentaux se poursuivent, l‘étendue du marché A chinois pourrait donner à la Chine un poids significatif dans ces indices élargis”.

Pour ce qui est de l‘Arabie saoudite, si elle était intégrée à l‘indice en 2018, Acadian Asset Management estime que le royaume pourrait se retrouver avec une pondération de 2% à 3%, voire 5% si l‘introduction en Bourse du géant pétrolier Aramco se faisait bel et bien.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below