16 juin 2017 / 06:13 / dans 6 mois

L'UE prête à s'ouvrir aux équipementiers automobiles japonais-Nikkei

TOKYO, 16 juin (Reuters) - L‘Union européenne est prête à supprimer l‘essentiel de ses taxes à l‘importation sur les équipements automobiles japonais dès l‘entrée en vigueur d‘un accord commercial en cours de négociations avec le Japon, rapporte vendredi le journal Nikkei.

L‘UE réclame en contrepartie que le Japon supprime ou abaisse ses propres barrières douanières sur les produits agricoles européens comme le porc, le fromage et le vin, ajoute le journal japonais.

L‘ouverture du secteur agricole à la concurrence étrangère est un sujet extrêmement sensible au Japon.

Les négociations entre Européens et Japonais, engagées en 2013, se poursuivent à Tokyo pour tenter de parvenir début juillet à la signature d‘un accord de partenariat économique (APE), écrit Nikkei, sans citer ses sources.

L‘UE impose actuellement des taxes de 3% à 4% sur les équipements automobiles et de 10% sur les véhicules en provenance du Japon.

Elle propose de supprimer ces barrières douanières sur plus de 90% des équipements automobiles importés du Japon immédiatement après l‘entrée en vigueur d‘un APE, affirme Nikkei.

UE et Japon ne s‘entendent toujours pas sur le délai nécessaire aux Européens pour supprimer les taxes à l‘importation sur les voitures construites au Japon. Les responsables japonais souhaitent leur suppression au bout de sept ans tandis que les Européens veulent disposer de plus de 10 ans, précise le journal japonais. (Leika Kihara; Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below