15 juin 2017 / 15:57 / dans 5 mois

BOURSE-Des notes d'analystes prolongent le recul des techs à New York

NEW YORK, 15 juin (Reuters) - Les valeurs technologiques américaines ont encore reculé jeudi, un mouvement mené par les poids lourds du secteur Apple et Alphabet, à la suite de notes d‘analystes négatives ayant donné de nouvelles raisons de prendre ses bénéfices sur un secteur qui a été le champion de Wall Street ces derniers mois.

L‘indice Nasdaq composite, dans lequel le secteur high tech est très présent, perdait 0,92% vers 15h45 GMT, tandis que l‘indice sectoriel S&P 500 des technologies de l‘information reculait de 1%.

Alphabet, la maison mère de Google, cédait 1,775% à ce stade, plus fort recul du Dow Jones et quatrième perte de l‘indice des techs, à la suite d‘une étude de Canaccord Genuity qui a revu en baisse sa recommandation sur le titre, passant d’“acheter” à “conserver”.

Les plus fortes baisses du secteur sont pour Advanced Micro Devices (-3,7%), Lam Research (-2,7%) et Red Hat (-2,02%).

L‘abaissement de recommandation sur Alphabet a déclenché un nouveau courant de ventes sur le secteur, souligne Kim Forrest, analyste de marché chez Fort Pitt Capital Group.

De surcroît, l‘analyste de Barclays Mark Moskowitz a écrit que les valorisations du cycle de ventes de l‘iPhone 6 d‘Apple sont près de plafonner “ce qui promet un parcours agité” si les perspectives d‘un cycle faramineux étaient revues en baisse pour le prochain iPhone. L‘action Apple perdait 1,369% en réaction à l‘étude.

“Je pense que c‘est un repli qui est parfaitement naturel. Les technologiques ont très bien performé. Tout d‘un coup tout le monde se réveille et se dit: ‘Ouh la la, peut-être sommes-nous allés un peu trop loin’ et s‘allège un peu”, dit Brad McMillan (Commonwealth Financial).

“Je ne pense pas que cela va durer tout simplement parce que si on observe les valorisations (...) les techs ne sont pas particulièrement chères par rapport au marché dans son ensemble. On peut dire que c‘est un secteur qui vous garantit une forte croissance à un prix raisonnable. C‘est ce qui a porté le secteur jusqu‘ici; mais en réalité c‘est toujours le cas.”

Ce courant de ventes intervient au lendemain de la décision de la Réserve fédérale de relever ses taux d‘intérêt et des déclarations de sa présidente Janet Yellen selon lesquelles le dégonflement du bilan de la Fed pourrait être amorcé “relativement tôt”.

Alors que le secteur technologique a perdu 4% depuis jeudi dernier, il reste en hausse de 17% depuis le début de l‘année, soit plus du double du S&P 500 qui a pris 8%.

C‘est cette surperformance qui rend le secteur des techs vulnérable aux prises de bénéfices, dit Tim Ghriskey, chef de l‘investissement chez Solaris Asset Management, qui estime lui aussi que ce mouvement de repli sera de courte durée. (Lewis Krauskopf et Rodrigo Campos à New York, Noel Randewich à San Francisco, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below