14 juin 2017 / 17:46 / il y a 2 mois

RPT - LEAD 1-Sky Italia déloge Mediaset de la Ligue des champions 2018-2021

(Répétition sans changement)

par Giancarlo Navach et Giulia Segreti

MILAN, 14 juin (Reuters) - La filiale italienne de Sky , le géant britannique de la télévision payante, a annoncé mercredi avoir remporté l'appel d'offres pour les droits de retransmission de la Ligue des champions pour la période 2018-2021, infligeant ainsi un nouveau revers au titulaire actuel Mediaset.

Dans un communiqué, le directeur général de Sky Italia, Andrea Zappia, se dit "très heureux du résultat (de l'appel d'offres) (...) qui renforce la position de Sky dans la programmation sportive en Italie".

Les droits obtenus par Sky concernent aussi la Ligue Europa et lui permettront de diffuser au total plus de 340 matches.

Selon une source, Sky Italia a proposé entre 270 millions et 290 millions d'euros par saison. Une autre source a évoqué un montant de l'ordre de 260 millions d'euros par saison.

La filiale italienne de Sky compte 4,8 millions d'abonnés.

En 2014, Mediaset avait déboursé un peu moins de 700 millions d'euros pour pouvoir diffuser les matches de la Ligue des champions sur son bouquet payant Premium, soit 227 millions d'euros par saison, ce qui avait grevé ses coûts mais lui permettait de disposer d'un avantage sur Sky.

Le groupe contrôlé par la famille de l'ex-président du Conseil Silvio Berlusconi a dit avoir fait une proposition "importante mais rationnelle" et supérieure à celle d'il y a trois ans, sans en donner le montant.

"D'autres opérateurs ont attribué une valeur plus élevée à cette compétition européenne (...) dans le but de s'assurer une position dominante sur le marché de la télévision payante", indique-t-il dans son communiqué.

Premium compte deux millions d'abonnés principalement attirés par le sport, mais Mediaset a peiné ces dernières années à recruter suffisamment de nouveaux clients pour compenser la hausse de ses coûts de diffusion.

En janvier, Mediaset, contrôlé par la famille de l'ancien président du Conseil Silvio Berlusconi, avait déclaré être prêt à réduire la voilure sur Premium et à cesser la diffusion des matches de football si cela devenait trop onéreux.

Le groupe avait ajouté qu'il postulerait pour les droits de la Ligue des champions, mais qu'il ne s'agirait que d'une "approche opportuniste" pour assurer la viabilité de ses activités.

Mediaset a échoué l'an dernier à céder ses activités de télévision payante au français Vivendi, ce qui a amené la société à accuser une perte et contraint la direction a repenser à sa stratégie.

En Grande-Bretagne, Sky a été évincé par BT, qui a conservé les droits de la Ligue des champions en acceptant de payer 1,2 milliard de livres (1,35 milliard d'euros), soit près d'un tiers de plus que lors de la précédente offre.

En Allemagne, la filiale de Sky a passé un accord de sous-licence avec le fournisseur Perform Group pour l'an prochain.

En France, l'opérateur télécoms SFR, filiale d'Altice a frappé un grand coup en mai en raflant à Canal+ et beIN Sports la totalité des droits de retransmission de la Ligue des champions jusqu'en 2021. (Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below