9 juin 2017 / 13:31 / il y a 3 mois

La crise au Qatar n'affecte pas la fusion Hapag-Lloyd/UASC-source

FRANCFORT, 9 juin (Reuters) - Les tensions entre le Qatar et ses voisins ne devraient pas affecter la fusion, tout juste finalisée, entre le transporteur maritime allemand Hapag-Lloyd et Arab Shipping Company (UASC), groupe détenu par six pays du Golfe, a déclaré vendredi une source proche de l‘armateur de Hambourg.

A l‘heure actuelle, rien n‘indique que les tensions diplomatiques affectent l‘accord conclu de manière bilatérale entre ces Etats regroupés dans une seule entité et Hapag-Lloyd, a rapporté la source.

Ce responsable proche des actionnaires du groupe allemand a précisé qu‘il n‘y avait aucun désaccord entre les actionnaires arabes d‘UASC.

L‘Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l‘Egypte ont rompu cette semaine leurs relations diplomatiques avec le Qatar et ont placé sur leur liste noire du terrorisme 59 personnalités et 12 entités liées à l‘émirat du Golfe. (Jan Schwartz; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below