6 juin 2017 / 11:51 / dans 4 mois

BOURSE-ArcelorMittal chute, plombé par le pessimisme de Bofa-ML

PARIS, 6 juin (Reuters) - Le titre ArcelorMittal accuse mardi le plus fort repli du CAC 40, pénalisé par un net abaissement du conseil de Bank of America-Merill Lynch (Bofa-ML) qui s‘inquiète de la baisse attendue des prix de l‘acier.

A 11h46 GMT, l‘action du sidérurgiste recule de 3,14% à 18,195 euros et figure également parmi les plus fortes baisses du Stoxx 600

Les analystes de la banque américaine ont abaissé leur conseil sur ArcelorMittal à “sous-pondérer” contre “achat” auparavant, et ont réduit de moitié leur objectif de cours, à 17,50 euros.

“La valorisation d‘ArcelorMittal n‘est pas élevée, mais avec peu de catalyseurs propres à la valeur, nous nous attendons à ce que le cours de Bourse réagisse à l‘évolution des attentes du consensus en termes de résultats et aux prix de l‘acier, que nous prévoyons en baisse”, expliquent-ils dans une note.

La demande chinoise en acier, qui représente 50% de la demande mondiale, devrait ralentir au second semestre, ce qui pèsera sur les prix mondiaux de l‘alliage, estiment les analystes.

Le marché s‘attend déjà à une correction sur les prix de l‘acier au troisième trimestre, note BofA, mais vise un fort rebond au quatrième trimestre, ce dont doutent les analystes de la banque américaine.

“Nous nous interrogeons sur l‘ampleur du restockage au quatrième trimestre si les conditions sous-jacentes de la demande commencent à faiblir”, indiquent-ils.

Les analystes ont établi leur prévision d‘excédent brut d‘exploitation (Ebitda) pour ArcelorMittal en 2017 sur la base d‘un bond des prix du minerai de fer à 75 dollars la tonne au quatrième trimestre. Or, ils estiment qu‘en l‘absence de restockage en Chine sur cette période, le prix du minerai pourrait plutôt plafonner à 50-60 dollars la tonne.

Les analystes de Bofa-ML expliquent ainsi que leur prévision d‘Ebitda pourrait être réduite de 282 millions de dollars dans le scénario où les prix du minerai de fer atteindraient 55 dollars la tonne en moyenne sur le second semestre, plutôt que leur estimation actuelle de 70 dollars.

Blandine Hénault, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below