6 juin 2017 / 06:49 / il y a 6 mois

Le pdt du directoire de Lufthansa optimiste sur la demande

CANCUN, Mexique, 6 juin (Reuters) - La demande pour des vols Lufthansa est plus forte que prévu cette année, avec notamment une évolution favorable du trafic passagers au départ des Etats-Unis et de l‘Asie, a déclaré lundi Carsten Spohr, président du directoire de la compagnie aérienne allemande.

Le transporteur sera en outre attentif à toute opportunité de développement en Italie au gré de l‘évolution du dossier Alitalia, a-t-il également dit à des journalistes en marge d‘une conférence du secteur au Mexique, tout en soulignant n‘avoir aucune intention de racheter la compagnie aérienne italienne en difficulté.

Les autorités italiennes ont lancé il y a près de trois semaines le processus de vente d‘Alitalia, placée début mai sous la tutelle de l‘Etat.

“Du point de vue des perspectives, nous devenons plus optimistes de semaine en semaine concernant la demande, notamment au départ des Etats-Unis et de l‘Asie”, a noté Carsten Spohr.

Si jamais des avions d‘Alitalia étaient mis en vente, Lufthansa se pencherait sur la question, a-t-il poursuivi, ajoutant que la compagnie pouvait également augmenter ses capacités via sa filiale à bas coûts Eurowings.

Les concurrentes de cette dernière - Ryanair, easyJet ou encore Vueling (groupe IAG) - ont de leur côté dit qu‘elles étaient prêtes à combler les vides que pourrait laisser Alitalia si jamais cette dernière cessait ses activités.

“Eurowings fonctionne sur un modèle pan-européen. S‘il y a des possibilités pour faire venir Eurowings en Italie (...) ce serait une option”, a dit Carsten Spohr.

Fin avril, Lufthansa avait publié son premier bénéfice d‘exploitation au premier trimestre depuis 2008 grâce à une demande accrue pour sa division de fret aérien et sa filiale de maintenance.

Toutefois, en dépit d‘un début d‘année vigoureux, le transporteur allemand anticipe une légère baisse de son bénéfice d‘exploitation en 2017 par rapport à celui de 1,75 milliard d‘euros enregistré en 2016, en raison d‘une hausse des coûts du kérosène.

“La prévision est ce qu‘elle est”, a répondu Carsten Spohr à la question de savoir si une révision à la hausse de la projection de bénéfice était envisagée. (Victoria Bryan, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below