26 mai 2017 / 12:18 / dans 6 mois

Gestion-Nouvelles sorties pour les fonds d'actions US

LONDRES, 26 mai (Reuters) - Les investisseurs ont continué de se détourner des fonds investis en actions américains et en obligations à haut rendement au cours de la semaine écoulée, au profit des actions européennes et des obligations d‘entreprise bien notées, montrent vendredi les données compilées par Bank of America Merrill Lynch.

Les sorties nettes de 3,3 milliards de dollars subies par les fonds d‘actions américaines succèdent à celles de près de neuf milliards enregistrées la semaine précédente sur fond de turbulences politiques à Washington après le limogeage du directeur du FBI et d‘indicateurs mitigés sur la conjoncture aux Etats-Unis.

Les fonds d‘actions américaines affichent ainsi désormais huit semaines de sorties nettes sur les dix dernières, signe que la crainte d‘un mouvement de correction à Wall Street persiste alors que les indices Standard & Poor’s 500 et Nasdaq évoluent à des niveaux sans précédent.

Les fonds d‘actions européennes, eux, ont enregistré des entrées de 400 millions de dollars, un solde relativement réduit mais qui porte à neuf le nombre de semaines consécutives d‘afflux net positif.

Pour les fonds actions dans leur ensemble, la semaine au 24 mai se solde par des entrées nettes de 1,6 milliard de dollars, précise BAML.

Les fonds d‘obligations “investment grade” ont attiré de leur côté des flux de 6,7 milliards de dollars, leur 22e semaine consécutive d‘entrées nettes positives, portant à 541 milliards de dollars les entrées cumulées sur les cinq dernières années.

A l‘inverse, les fonds d‘obligations à haut rendement ont subi 100 millions de dollars de sorties, précise BAML, qui se base sur des données du cabinet spécialisé EPFR Global.

Les fonds obligataires dans leur ensemble ont bénéficié de 7,8 milliards de dollars d‘entrées sur la semaine à mercredi et affichent 21 semaines de solde positif sur les 22 dernières.

Les fonds dédiés aux marchés émergents enregistrent eux aussi des performances positives avec 1,1 milliard de dollars d‘entrées pour les fonds obligataires et 1,0 milliard pour les actions, en dépit des inquiétudes suscitées par la crise politique au Brésil, où le président, Michel Temer, est éclaboussé par un scandale de corruption. (Elmain Hardcastle, Marc Angrand pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below