24 mai 2017 / 20:10 / il y a 3 mois

POINT MARCHÉS-Wall Street assure ses gains après les minutes de la Fed

(Actualisé avec des précisions, éléments de changes et obligataires, or, pétrole)

* Gain de 0,36% pour le Dow, de 0,25% pour le S&P, de 0,4% pour le Nasdaq

par Tanya Agrawal et Caroline Valetkevitch

NEW YORK, 24 mai (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse une séance instable mercredi, marquée dans l'après-midi par la publication du compte rendu de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale des 2 et 3 mai.

Suivant ce document, les responsables de la Fed ont convenu que la banque centrale devait s'abstenir de relever les taux d'intérêt tant qu'il n'aura pas été clair que le ralentissement économique récent n'était que momentané.

La quasi-totalité des membres du Comité de politique monétaire (Fomc) étaient également d'accord pour commencer à alléger le bilan de la Fed dès cette année.

"On a eu une bonne statistique de l'emploi ce mois-ci (...) Si le chiffre de mai est bien aussi, elle (la Fed) va sans doute remonter encore les taux en juin à mon avis", a dit Michael O'Rourke (JonesTrading).

Il a observé que le marché se traînait avant la publication des minutes. "Effectivement, on a bougé après les minutes mais on était quasiment à l'arrêt avant ça", a-t-il déclaré.

L'indice Dow Jones a gagné 74,51 points (0,36%) à 21.012,42 points. Le S&P-500, plus large, a pris 5,97 points (0,25%) à 2.404,39 points, un record de clôture. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de de 24,31 points (0?40%) à 6.163,02 points.

L'évolution des futures de Fed funds implique que les traders évaluent à 46% environ la probabilité que la Fed relève encore les taux deux fois cette année, alors qu'elle était de 50% environ mardi soir, selon le baromère FedWatch de CME Group.

Glissement également du dollar et des rendements des Treasuries après la publication du document de la banque centrale.

L'indice du dollar cédait 0,3% à 97,05 et l'euro, soutenu par de bonnes statistiques économiques et le soulagement qu'a provoqué le résultat de l'élection présidentielle en France, a également monté contre le billet vert, de 0,2%.

Les Treasuries eux ont pu s'extirper vers le haut de marges de fluctuation étroites qui s'étaient installées ces deux derniers jours, les intervenants ayant à présent les idées plus claires sur les intentions de la Fed.

L'or, très sensible aux taux d'intérêt, a progressé de 0,42% à 1.256,02 dollars l'once. Des taux plus hauts augmentent le coût d'opportunité de détenir du métal jaune dépourvu de rendement, tout en dopant le dollar, monnaie dans lequel ledit métal s'échange.

Au point de vue des indicateurs économiques, les reventes de logements ont baissé plus que prévu en avril, pénalisées par une pénurie qui fait monter les prix et laisse sur la touche des acheteurs potentiels.

Brad McMillan (Commonwealth Financial) ne tire pas de conclusions définitives de statistiques qui ont été mitigées ces derniers temps. Il y voit un effet de saisonnalité typique du premier trimestre et pense que les choses se seront améliorées durant le trimestre en cours.

Aux valeurs, Lowe's, le numéro deux des magasins de bricolage et d'aménagement intérieur aux Etats-Unis, a publié mercredi un bénéfice et des ventes à données comparables trimestriels inférieurs aux attentes. Ce qui a valu à son action de céder un petit peu plus de 3%.

Le joaillier Tiffany a fait état mercredi d'un repli inattendu de 3% de ses ventes à données comparables sur le trimestre clos le 30 avril, qu'il explique par une baisse des dépenses des touristes et des clients locaux en Amérique du Nord et du Sud. Conséquence: l'action a décroché de 8,7%.

En revanche, le spécialiste des logiciels fiscaux Intuit a avancé de 6,7%, ayant annoncé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, ce qui l'a amené à relever ses prévisions.

Le volume a représenté 6,1 milliards de titres échangés, en deçà de la moyenne de 6,8 milliards des 20 dernières séances, selon des données de Thomson Reuters.

L'or noir a terminé en légère baisse en réaction à une diminution des stocks d'essence américains plus faible que prévu.

Avec Saqib Iqbal Ahmed et Richard Leong, avec Hillary Russ, Devika Krishna Kumar et Jan Harvey, Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below