24 mai 2017 / 11:14 / il y a 6 mois

LEAD 1-BOURSE-Kingfisher recule après une baisse inattendue des ventes au T1

(Actualisé avec cours de Bourse et commentaires d‘analystes)

LONDRES, 24 mai (Reuters) - Le titre Kingfisher cédait plus de 6,5% mercredi à la mi-journée à la Bourse de Londres après que le groupe britannique de magasins de bricolage a fait état d‘une baisse inattendue de ses ventes à magasins constants du premier trimestre, sous le coup notamment de performances mitigées en France.

Kingfisher a aussi prévenu que son plan de transformation sur cinq ans risquait de se traduire par des perturbations de ses approvisionnements.

Vers 11h00 GMT, l‘action Kingfisher perdait 6,71% à 335,1 pence, accusant la plus forte baisse aussi bien de l‘indice Stoxx 600 que d‘un indice FTSE 100 lui-même en hausse de 0,29%.

Kingfisher, qui exploite les chaînes B&Q et Screwfix en Grande-Bretagne et les enseignes Castorama et Brico Dépôt en France, a précisé que les ventes de ses magasins ouverts depuis au moins un an avaient reculé de 0,6% sur les trois mois au 30 avril, premier trimestre de l‘exercice 2017-2018.

Les analystes d‘UBS avaient anticipé une hausse de 1% de ces ventes constantes et ceux de Davy une progression de 0,3%.

En France, les ventes constantes ont baissé de 5,5% mais elles ont augmenté de 3,5% en Grande-Bretagne et en Irlande.

Fin mars, lors de la publication de résultats 2016-2017 supérieurs aux attentes, le groupe s‘était montré prudent pour ses perspectives.

L‘an dernier, Véronique Laury, directrice générale de Kingfisher, avait dévoilé un plan stratégique destiné à gonfler le bénéfice annuel de 500 millions de livres (580 millions d‘euros) à partir de 2021.

La mise en place de ce plan, qui passe par une harmonisation de la gamme de produits, le développement du commerce en ligne et un effort d‘efficacité, coûtera 800 millions de livres sur cinq ans.

Le groupe a dit qu‘il était confronté à des perturbations de ses activités en raison de l‘ampleur des changements impliqués par ce plan.

“Cela pourrait empirer d‘ici la fin de l‘année. C‘est difficile de mener l‘activité et de mettre en oeuvre un changement d‘une telle ampleur sans que l‘expérience client s‘en ressente”, a dit Kate Calvert, analyste chez Investec qui est à la vente sur le titre.

Un porte-parole de Kingfisher a dit à Reuters que “la situation s‘améliorait” mais que certaines perturbations allaient se poursuivre en raison du grand nombre de gammes de produits unifiés qui doivent encore être déployées.

“Si le groupe est toujours en bonne voie pour réaliser ses objectifs annuels, il est clair que les risques (liés au plan de transformation) vont persister au cours d‘une année qui sera active”, a commenté Michael Mitchell, analyste chez Davy qui est “neutre” sur le titre.

Le chiffre d‘affaires du premier trimestre 2017-2018 de Kingfisher s‘est établi à 2,86 milliards de livres contre 2,72 milliards il y a un an. (James Davey et Arathy S Nair, Benoit Van Overstraeten et Marc Joanny pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below