24 mai 2017 / 06:34 / il y a 7 mois

Allemagne/Indicateurs-Le chômage à un nouveau creux en mai

BERLIN/FRANCFORT, 31 mai (Reuters) - Principaux indicateurs économiques allemands publiés depuis le début du mois :

* TAUX DE CHÔMAGE DE 5,7% EN MAI

31 mai - Le taux de chômage a baissé en mai pour toucher un nouveau creux, selon des données officielles publiées mercredi, un signe supplémentaire de la vigueur du marché du travail dans la première économie d‘Europe.

L‘Office fédéral du travail a précisé que son taux corrigé des variations saisonnières (CVS) est passé de 5,8% en avril à 5,7% en mai, nouveau plus bas depuis la réunification de 1990.

Les économistes interrogés par Reuters l‘attendaient stable.

Le nombre de demandeurs d‘emplois (en données CVS) a cependant diminué de seulement 9.000 à 2,536 millions, un repli inférieur à la moyenne de 15.000 anticipée par le consensus Reuters.

“Au regard des bonnes conditions économiques, le marché du travail reste porteur”, a noté Detlef Scheele, le président de l‘Office fédéral du travail. “La demande de travail reste également très élevée”, a-t-il ajouté.

Tableau

* BAISSE INATTENDUE DES VENTES AU DÉTAIL

31 mai - Les ventes au détail ont contre toute attente baissé de 0,2% en avril, a annoncé mercredi l‘Office fédéral de la statistique.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient une hausse de 0,2%.

Par rapport à avril 2016, les ventes au détail affichent un recul de 0,9%, alors que les économistes projetaient au contraire une hausse de 2,3%.

Les ventes avaient augmenté de 0,2% en mars d‘un mois sur l‘autre et de 2,9% par rapport à mars 2016.

Les variations mensuelles sont corrigées des variations saisonnières et calendaires.

* RALENTISSEMENT PLUS FORT QUE PRÉVU DE L‘INFLATION

30 mai - L‘inflation a ralenti plus fortement que prévu en mai en Allemagne, selon les données préliminaires publiées mardi par l‘Office fédéral de la statistique, ce qui devrait atténuer les pressions qui s‘exercent sur la Banque centrale européenne (BCE) en faveur d‘un début de normalisation de sa politique monétaire ultra-accommodante.

L‘indice des prix à la consommation harmonisé aux normes européennes (IPCH) a augmenté de 1,4% sur un an ce mois-ci en Allemagne alors que sa croissance avait accéléré à 2% le mois dernier. Ce rythme est le plus faible depuis novembre et il est inférieur à la progression de 1,6% attendue par les économistes interrogés par Reuters.

Sur un mois, l‘indice IPCH s‘est contracté de 0,2% en mai alors que les économistes l‘attendaient inchangé.

Tableau

LEAD 1:

* LE MORAL DES MÉNAGES AU PLUS HAUT DEPUIS OCTOBRE 2001

24 mai - Le moral des ménages a atteint un plus haut de près de 16 ans à l‘approche du mois de juin, confortant le scénario d‘une croissance de la première économie de la zone euro qui restera soutenue par la demande privée.

L‘indice de l‘institut GfK de Nuremberg, publié mercredi et calculé à partir d‘un échantillon de l‘ordre de 2.000 personnes, est ressorti à 10,4, au plus haut depuis octobre 2001.

Les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient à un indice inchangé par rapport au mois précédent à 10,2.

GfK a expliqué la progression de l‘indice par les anticipations d‘une poursuite de la croissance de l‘économie allemande en dépit de risques comme la montée du protectionnisme notamment aux Etats-Unis ou la perspective de négociations difficiles sur la sortie du Royaume-Uni de l‘Union européenne.

“Du point de vue des consommateurs, le moteur de l‘économie allemande fonctionne de mieux en mieux”, a dit Rolf Bürkl, chercheur du GfK.

“Portées par l‘amélioration des prévisions économiques, les anticipations de revenus se sont aussi améliorées. La bonne situation persistante du marché du travail alimente cet optimisme”, a-t-il ajouté.

La hausse du moral des ménages vient compléter le tableau d‘une économie allemande fonctionnant à plein régime.

GfK a dit s‘attendre à une hausse de 1,5% de la consommation des ménages cette année, qui contribuerait ainsi à nouveau à la croissance de l‘économie dans son ensemble.

* LA CROISSANCE DU PIB AU T1 CONFIRMÉE À 1,7%

23 mai - L‘économie a bien enregistré une croissance de 0,6% au premier trimestre 2017, soutenue par les exportations, les investissements, les dépenses publiques et celles des ménages, a annoncé mardi Destatis, l‘office fédéral de la statistique.

Sur un an, la hausse du PIB est de 1,7% et ce chiffre confirme là encore les données provisoires publiées le 12 mai dernier. Le chiffre d‘une croissance de 0,4% au quatrième trimestre 2016 a également été confirmé, ainsi que celui d‘une croissance annuelle de 1,8%.

La consommation privée a augmenté de 0,3% d‘un trimestre à l‘autre et les dépenses publiques de 0,4%.

Les investissements productifs sur le trimestre ont progressé de 1,7% par rapport au trois derniers mois de 2016, avec notamment une hausse de 1,2% dans les machines et équipements et une hausse de 2,3% dans la construction, la plus forte depuis trois ans.

Les exportations de leur côté se sont accrues de 1,3% au premier trimestre et les importations ont avancé de 0,4% sur la même période.

La contribution du commerce extérieur net à la croissance a été de 0,4 point, celle de la demande intérieure de 0,2 point, celle de l‘investissement de 0,3 point, celle de la consommation privée de 0,2 point et celle de la dépense publique de 0,1 point.

Tableau de la statistique

* LES PRIX À LA PRODUCTION EN HAUSSE DE 0,4% EN AVRIL

19 mai - Les prix à la production ont augmenté plus fortement que prévu en avril, montrent les données publiées vendredi par l‘Office fédéral de la statistique Destatis.

Ils ont progressé de 0,4% sur un mois et de 3,4% sur un an alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient des hausses respectives de 0,2% et 3,2%.

En mars, ils étaient restés stables sur un mois et avaient augmenté de 3,1% sur un an.

Tableau

* CROISSANCE DE 0,6% AU T1, CONFORME AUX ATTENTES

12 mai - L‘économie a enregistré une croissance de 0,6% au premier trimestre 2017, soutenue par les investissements dans le secteur de la construction, des machines et de l‘équipement, ainsi que par les solides dépenses publiques et des ménages, a annoncé vendredi Destatis, l‘office fédéral de la statistique.

Destatis souligne également que de robustes exportations ont contribué à ce résultat.

Ce chiffre est conforme aux prévisions des économistes interrogés par Reuters.

Sur un an, la hausse du PIB est de 1,7%, également conforme au consensus.

Le chiffre d‘une croissance de 0,4% au quatrième trimestre 2016 a été confirmé.

Tableau:

* INFLATION LÉGÈREMENT SUPÉRIEURE À L‘OBJECTIF DE LA BCE

12 mai - Les prix à la consommation, calculés à partir de normes européennes harmonisées, ont bien été stables en avril par rapport à mars et en hausse de 2,0% sur un an, a dit vendredi Destatis, office fédéral de la statistique, confirmant ainsi ses premières estimations fournies le mois dernier.

La hausse des prix à la consommation sur un an, qui avait ralenti à 1,5% en mars, dépasse ainsi légèrement l‘objectif de la Banque centrale européenne (BCE) d‘une inflation légèrement en-deçà de 2% pour l‘ensemble de la zone euro.

Calculé selon les normes nationales, la stabilité des prix sur un mois est également confirmée pour le mois d‘avril, tout comme le taux d‘inflation de 2,0% sur un an.

Tableau

* LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN BAISSE DE 0,4%

9 mai - La production industrielle s‘est contractée moins fortement que prévu en mars, de 0,4% sur un mois selon les données publiées mardi par le ministère de l‘Economie, alors que les économistes interrogés par Reuters anticipaient un recul de 0,6%.

Cette tendance a été alimentée par une baisse de 2,5% de la production énergétique. La production manufacturière s‘est repliée de 0,5% et la construction a au contraire progressé de 1,5%.

La hausse du mois de février a pour sa part été révisée en baisse, à +1,8% contre +2,2% dans la précédente estimation.

Sur l‘ensemble du trimestre, la production industrielle allemande a augmenté de 1,4% par rapport aux trois mois précédents.

Tableau

* HAUSSE DES EXPORTATIONS ET DES IMPORTATIONS EN MARS

9 mai - Les exportations ont progressé de 0,4% sur un mois en mars, en données corrigées des variations saisonnières, tandis que les importations ont bondi de 2,4%, montrent les données publiées mardi par Destatis.

Les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient à une hausse de 0,2% pour les exportations et de 1,0% pour les importations.

Ces derniers chiffres ramènent l‘excédent commercial de l‘Allemagne à 19,6 milliards d‘euros en mars contre 21,2 milliards en février (chiffre révisé). Le consensus était à 20,9 milliards d‘euros.

Tableau:

* HAUSSE DE 1% DES COMMANDES À L‘INDUSTRIE EN MARS

8 mai - Le ministère de l‘Economie a annoncé une progression de 1% des commandes à l‘industrie lundi, conforme aux attentes des économistes interrogés par Reuters.

Les commandes en février ont été revues à la hausse, à +3,5% et non +3,4% comme annoncé le mois dernier.

Les commandes intérieures ont baissé de 3,8%, tandis que les commandes à l‘exportation ont progressé de 4,8%. Celles en provenance de la zone euro ont augmenté de 6,8%.

Le ministère de l‘économie pense que les conditions économiques sont favorables au secteur industriel.

Tableau

* BAISSE PLUS FORTE QU‘ATTENDU DU CHÔMAGE

3 mai - Le chômage a diminué plus qu‘attendu le mois dernier, montrent des chiffres qui attestent de la robustesse du marché allemand de l‘emploi et qui devraient encourager la demande intérieure et soutenir la croissance.

Le nombre de chômeurs a diminué de 15.000 à 2,543 millions, en données ajustées des variations saisonnières, indique l‘Office fédéral du travail, alors que l‘enquête Reuters anticipait un recul de 12.000.

Le taux de chômage ajusté s‘est quant à lui maintenu à 5,8%, son plus bas niveau depuis la réunification d‘octobre 1990.

“Avec la poursuite de la reprise observée au printemps, le nombre de personnes au chômage a encore une fois sensiblement diminué en avril”, a souligné Detlef Scheele, qui dirige l‘Office fédéral du travail, dans un communiqué. “L‘évolution favorable du marché du travail se poursuit.”

Tableau:

Les indicateurs allemands en temps réel

Les indicateurs publiés en avril (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below