23 mai 2017 / 20:34 / dans 4 mois

POINT MARCHÉS-Wall Street finit en légère hausse avec le premier budget Trump

(Actualisé avec d‘autres actifs financiers)

* Le Dow Jones a gagné 0,21%, le S&P 500 a pris 0,18% et le Nasdaq 0,08%

* Quatrième séance de hausse de suite pour les trois principaux indices de Wall Street

* Le compartiment financier a soutenu la cote

par Sinead Carew

NEW YORK, 23 mai (Reuters) - La Bourse de New York a fini en très légère hausse mardi, le premier projet de budget sans surprise de Donald Trump ayant permis aux investisseurs de reléguer au second plan la publication d‘indicateurs macro-économiques jugés mitigés.

L‘indice Dow Jones a gagné 0,21%, soit 43,08 points, à 20.937,91. Le S&P-500, plus large, a pris 4,40 points, soit 0,18%, à 2.398,42. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 5,09 points (+0,08%) à 6.138,71.

La Maison blanche a présenté dans la journée le premier projet de budget de la présidence Trump, une feuille de route qui prévoit de réduire considérablement le financement des programmes destinés aux plus pauvres pour combler le déficit.

“Il n‘y a pas de grosses surprises. Ce qui est apprécié par les acteurs de marché”, a déclaré Wade Balliet, chargé de la stratégie investissements chez Bank of the West.

Les trois principaux indices ont enchaîné une quatrième séance de hausse, ayant ainsi quasiment rattrapé le terrain perdu après leur chute de mercredi, quand les intervenants de marché se sont inquiétés de l‘avenir de Donald Trump à la Maison blanche après une cascade de révélations embarrassantes pour le président américain.

Depuis que ce dernier a quitté les Etats-Unis il y a quelques jours pour sa première tournée à l‘étranger, le flot des révélations sur une éventuelle collusion entre la campagne électorale de Donald Trump et la Russie s‘est quelque peu tari.

“Avec le président qui est en voyage et le flux des nouvelles qui ralentit, les investisseurs ont petit à petit repris position”, a dit Rick Meckler, président de LibertyView Capital Management.

Sur le marché des changes, le dollar se reprend quelque peu face à un panier de devises internationales (+0,39%) après avoir subi la semaine dernière sa pire perte hebdomadaire en un an.

Cela n‘a pas empêché les cours du pétrole de progresser de plus de 0,5%, toujours portés par la perspective de voir l‘Opep et les pays non membres du cartel prolonger leur accord de réduction de la production.

Le cours de l‘or a en revanche cédé 0,75% tandis que le prix des emprunts du Trésor à 10 ans a légèrement baissé, certains investisseurs ayant réduit leurs positions en obligations pour se renforcer sur le marché actions.

BONNE TENUE DES VALEURS FINANCIÈRES

Les ventes de logements neufs ont baissé plus que prévu en avril aux Etats-Unis par rapport au pic de presque neuf ans et demi qu‘elles avaient atteint en mars mais le marché immobilier semble rester vigoureux, soutenu par une économie proche du plein emploi.

L‘indice PMI du secteur manufacturier a de son côté subi un recul inattendu en mai, à 52,5, retombant à son plus bas niveau depuis septembre 2016.

Wall Street, comme la plupart des places européennes hormis Londres, n‘a pas été tirée vers le bas par l‘attentat suicide à la sortie d‘un concert à Manchester qui a fait au moins 22 morts et a été revendiqué par l‘organisation Etat islamique.

Le secteur financier a affiché la plus forte hausse du jour, avec un gain de 0,81%. Le seul compartiment qui a fini dans le rouge est celui des biens de consommation considérés comme n‘étant pas de première nécessité (-0,40%).

Du côté des valeurs individuelles, le titre Agilent Technologies a gagné 4,60% à 58,66 dollars, inscrivant la plus forte hausse du S&P 500, après que le spécialiste des technologies médicales a fait état de résultats trimestriels meilleurs que prévu et présenté des prévisions annuelles supérieurs aux attentes.

De l‘autre côté du spectre, l‘action Autozone a plongé de 11,84% à 78,09 dollars après que le revendeur de pièces automobiles a annoncé des résultats trimestriels qui ont déçu les investisseurs.

Le titre du spécialiste du négoce en matière premières Bunge a bondi de 16,60% à 81,77 dollars à la suite de la déclaration du géant minier Glencore disant que sa division agricole avait fait une approche informelle au sujet d‘une “possible combinaison des activités” des deux groupes.

Quelque 5,95 milliards d‘actions ont changé de mains au cours de la séance, un total en-deçà de la moyenne quotidienne de 6,9 milliards observée au cours des 20 dernières sessions. (Benoit Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below