15 mai 2017 / 06:20 / dans 4 mois

France-Renault n'est pas la seule victime des cyberattaques-ANSSI

PARIS, 15 mai (Reuters) - Renault n‘est pas la seule entreprise française victime de la vague de cyberattaques lancée vendredi dans le monde, a déclaré lundi Guillaume Poupard, directeur général de L‘Agence nationale de la sécurité des systèmes d‘information (ANSSI).

“Bien sûr il y a d‘autres victimes en France”, a-t-il dit sur France Inter, sans donner de noms.

“On travaille avec eux, on essaie vraiment de rétablir (leurs systèmes informatiques) au plus vite dans les cas les plus problématiques”, a-t-il ajouté.

Pour Guillaume Poupard, “il faut s‘attendre dans les jours ou les semaines à venir à avoir des répliques régulières, c‘est l‘expérience que l‘on a sur ce genre d‘attaques”.

Europol, l‘organisme européen de coopération policière, a estimé dimanche que les cyberattaques lancées vendredi avaient fait 200.000 victimes dans au moins 150 pays, don’t de nombreuses entreprises.

En France, Renault a mis à l‘arrêt plusieurs sites de production au cours du week-end pour empêcher la propagation du virus mais a indiqué que la quasi-totalité des usines devraient être en mesure de redémarrer ce lundi, à l‘exception notamment de l‘usine de Douai (Nord) qui restera fermée ce jour de manière préventive..

Yann Le Guernigou, édité par Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below